Partagez|
Can you hear the rumble ? [PV: Marek Khonsou]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Capitaine de la Division 10

avatar
Rheena Azell

Age : 26
Messages : 35

Avatar : Frapper Marek " Kenpachi " Khonsou.


Feuille de l'esprit
Level: 74
XP:
2727/11600  (2727/11600)
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Can you hear the rumble ? [PV: Marek Khonsou] Mar 24 Nov - 19:48

[ RP précédent: " Wild Eyes. " ]


    CAN YOU HEAR THE RUMBLE ?

    Il ne fut pas difficile pour Rheena de trouver un Shinigami de sa division suffisamment digne de confiance pour lui déléguer une partie de ses responsabilités, à savoir toutes celles relatives à ses fonctions administratives. De ce fait, la jeune Taisho pu se rendre à l'heure à son entraînement au sein de la onzième division.

    La cours extérieure des locaux d'entraînements de la division de combat était d'une bien plus grande superficie que celles situées au sein d'autres départements du Gotei 13. Pavée de dalles grises posées il y a tout juste une semaine, ce lieu fut rapidement rebattit, puisqu'il était important que les membres de la division de combat puissent poursuivre leur entraînement au quotidien. Il s'agissait sans doute du corps armé le plus plus puissant parmi tous ceux du Gotei 13, et leur offrir la possibilité d'entretenir leur force ainsi que leur esprit de combativité a toujours été l'une des nombreuses priorités du Seireitei.

    Marek arriva en même temps que la belle âme, qui ne s'était toujours pas vêtue de son shihakusho. De nombreux et solides bandages entouraient son buste bombé, et un hakama rouge soutenu par une épaisse ceinture blanche couvrait ses longues, fines et puissantes jambes. Elle approchait du Kenpachi d'un pas décidé, en laissant tomber son haori le long de ses épaules, pour finalement tirer Hibana hors de son fourreau. Exécutant quelques moulinets bien habiles pour échauffer son poignet droit, elle se stoppa net à deux mètres de son vis-à-vis.

    " Hoy, Taisho. Prêt ? Ne vous retenez pas. Je sais que ce sera en partie grâce à vous que je pourrai retrouver tous mes pouvoirs. Je n'ai jamais affrontée un Kenpachi, alors j'espère ne pas être déçue. " Fit-elle, avec un large sourire amusé.

    La Justice incarnée contre la Force. Rheena recula de quelques pas tout en continuant à échauffer son poignet, et sans quitter son rival des yeux. Les mouvements du tachi, rapides, rendait son apparence trouble, et créaient des images rémanentes. Si la Petite Flamme n'avait probablement pas récupérée tout son potentiel, elle su rapidement concentrer son Reiatsu de sorte à pouvoir accélérer l'ensemble de ses mouvements. Un tour de passe-passe qui n'aurait jamais pu être oublié, tant elle s'était entraînée à le développer.

    Lorsqu'elle interrompit sèchement son moulinet à rabattant brusquement la lame d'Hibana vers le sol, un vent chaud et puissant fractura les dalles de béton autour d'elle. Une petite démonstration de puissance qui raviva en elle une certaine confiance quant à ses prédispositions physiques. Bien que de tristes faits englobaient les souvenirs de Rheena au sujet de son ancien mentor, elle ne pu s'empêcher de se remémorer de tout ses conseils l'ayant aidée à compenser son grand manque de connaissance du Hado: la rapidité pouvait être une arme efficace, elle pouvait amplifier la force de frappe et tromper la vue. Peut-être ne devait-elle pas compter de suite sur Hibana pour affronter Marek, mais uniquement compter sur ses propres capacités, et sa propre intuition.

    Tous les Capitaines possédaient une vitesse de réaction et de déplacement prodigieuse. Grâce à celle-ci, ils avaient toujours pu réaliser des exploits: esquiver de puissantes attaques, se mouvoir rapidement pour troubler la vue de leurs ennemis. Le shunpo constituait un réel avantage en combat, mais c'était bien dans ce domaine que la Petite Flamme avait toujours excellé, et qui lui donnait l'avantage lors de ses nombreux combats. Gunsei Tururen avait appris à Rheena l'ensemble des arcanes possibles qu'un Shinigami privilégiant une force véloce pouvait atteindre.

    Déjà entourée par une aura invisible, source d'un pouvoir qui faisait sa réputation, la belle âme tapa ensuite du pieds pour un dévoiler sa couleur: une aura flamboyante, plus vive que la couleur de ses cheveux, qui ondulaient alors comme des flammes. Cette même force semblait, à chaque mouvement, la protéger des frottements et de la pression qu'engendrait une grande vitesse. On pouvait alors voir son bras vibrer, signe qu'elle préparait sa première offensive.

    Tacticienne innée, Rheena ne comptait pas attaquer de front un expert du combat. Elle allait occuper l'espace au maximum, et tirer profit de la surface plate de l'espace d'entraînement. Puisque ses aptitudes au combat au corps à corps faisaient toute sa renommée, elle était bien décidée à prouver qu'elle méritait encore son titre de " femme la plus puissante de la Soul Society ", et ce sans recourir à son Shikai.

    Cependant, la Jû Ban Tai Taisho partait avec un handicap: si elle était connue pour sa grande vélocité et sa forte détermination, sa pitié et sa retenue en combat la rendait plus vulnérable que la majorité de ses pairs. Privilégiant la stratégie de peur de blesser fatalement quiconque pouvait s'opposer à elle, elle refusait toujours de recourir à son plein potentiel, et même à son Shikai, ayant bien conscience que les pouvoirs offensifs de son Zanpakuto étaient destructeurs. Les flammes ardentes qui émanaient de son arme ne pouvait pas engendrer d'autres choses que de terribles blessures.

    Le regard de Rheena s'illumina, baignant dans une énergie aussi pure que massive. Une aura claire, inspirant le bien et la puissance. C'est ce qui caractérisait tout membre de la famille Azell. Ses muscles se contractaient toujours plus, vibraient d'avantage lorsque la seule survivante de cette Maison pensa à tous les proches qu'elle avait perdu. Pour eux, elle se devait de récupérer ses pouvoirs le plus rapidement possible. L’enthousiasme proliférait dans le cœur de la Petite Flamme qui ne pouvait s'empêcher d'afficher un large sourire, laissant présager qu'à ce moment même, ses sentiments étaient tournés vers un nouveau départ. Les images d'un passé douloureux n'étaient plus aussi ternes, et constituaient une raison de persévérer.

    Avec une fausse petite moue boudeuse, Rheena s'adressa une dernière fois à Marek, sentant qu'elle avait réuni suffisamment d'énergie-mais pas assez à son goût pour s'élancer dans son premier plan d'attaque.

    " Oh ? " Fit-elle mine d'être étonnée, en regardant son bras entouré par son énergie. " Je ne pensais pas atteindre aussi rapidement un premier pallier de ma force. Il semblerait que vous m'ayez vraiment aidée à me reprendre. décidément, Kenpachi... je vous apprécie. "

    D'un geste sec, Rheena était parvenu à réunir son énergie autour de son Zanpakuto. Au contact de l'amas écarlate, celui-ci tinta d'un bruit métallique suraiguë. Ce fut alors que d'un seul mouvement latéral extrêmement rapide, la Petite Flamme su générer une distorsion d'air, fonçant comme une lame affûtée en direction du Kenpachi. Cette attaque résultant d'un phénomène purement physique n'était qu'une diversion, offrant la possibilité à son lanceur de recourir en toute discrétion à un shunpo pour approcher son adversaire. Puis, pour induire d'avantage le Kenpachi en erreur, Rheena avait laissée derrière elle une image rémanente, qui disparu au moment où elle attaqua son flan gauche. La majorité des shinigami maniaient leur arme de la main droite, et se devait donc d'exécuter des pivots pour obtenir une meilleure emprise sur l'arme adverse. De ce fait, Rheena espérait pendant cet instant desceller une faille qu'elle pourra exploiter tout au long du combat.
    Ce premier assaut n'avait donc pas pour but de blesser Marek, mais d'évaluer ses réflexes, sa rapidité ainsi que sa posture.

    Si seulement dans une vie tout pouvait être facile; c'est ce que ce quiconque serait enclin à dire. Pour Rheena, les imprévus, les dangers, toutes ces choses auxquelles elle fut confrontée, lui avait grandement servit pour devenir ce qu'elle était aujourd'hui. Elle n'avait qu'à se remémorer l'époque où elle était irresponsable et immature. La mort mystérieuse de sa mère, le sacrifice de son père, la trahison de Gunsei, puis le décès de tous ses proches constituaient un immense malheur, qui l'avait désormais permise de grandir, et de devenir quelqu'un d'autre: une personne assez forte pour supporter un poids considérable sur ses épaules. Un grand nombre d'âmes seraient tombées dans l'alcoolisme, dans la criminalité, mais lorsqu'une détermination habitait une personne, si elle était assez forte, pouvait l'aider reprendre le pas sur ses maux, et Rheena savait à quel point personne ne pouvait ébranler cette fierté qu'elle éprouvait à cet instant où elle portait sa première offensive.

    * Je dois utiliser la vitesse instantanée aussi longtemps que je n'aurai pas remarquée son point faible. Avec cette dérivation, je pourrai peut-être déjà apercevoir les détails de sa riposte. Gunsei disait toujours que la vitesse est un vecteur obtenu lorsqu'on parvient à dérivé les coordonnées rationnelles de la position par rapport au temps. De plus, plus un objet est lourd, plus il lui faut consommer de l'énergie pour lui faire gagner de la vitesse. J'ai pris de l'élan, j'ai pris de la vitesse pour volontairement voir ce que durant ce laps de temps, il lui est possible de faire. Le corps est un torseur cinétique, et un torseur cinématique. Je dois connaître et évaluer les éléments réducteurs du dynamisme de ses mouvements. Je dois pouvoir me représenter le champs des vitesses de son corps, et repérer ses comportements de translation et de rotation. Si je ne peux pas utiliser mon Shikai pour le moment, je me dois de connaître les faiblesses de mon adversaire le plus rapidement possible... *






Rheena's Theme : Crushed
Resolution Theme : Something to fight for
Battle Theme : Legion
« 'Cause i'm happy ! » : Blow !
Sadness Theme : Nothing else matters
Revenir en haut Aller en bas

Capitaine de la Division 11

avatar
Marek Khonsou

Age : 24
Messages : 53

Avatar : Capitaine Tyranique

Sanctions : Ban Def


Feuille de l'esprit
Level: 71
XP:
8929/10400  (8929/10400)
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: Can you hear the rumble ? [PV: Marek Khonsou] Mar 24 Nov - 23:38

Dans l'heure qui suivit ma rencontre avec Rheena, je fis mon possible pour être présent au terrain d'entraînement de ma Division... L'entraînement s'annoncer assez serrer, j'allais devoir affronter une capitaine, mais c'était d'un pas calme que je m'avançais, il fallait bien plus qu'un grade pour m'impressionner.

L'air vide de cette salle ne tarderait à avoir l'odeur du combat en son sein, j'écoutai le discours de la femme capitaine alors que je dégainai mon Zanpakutô d'une seule main en expliquant d'un air décidé avec un regard toujours aussi froid :

- Croyez-moi... Je me fiche bien que vous soyez une femme ou blesser, je ne vous ferais pas le déshonneur de vous sous-estimer.

La femme écarlate fit ensuite une petite démonstration de Réastu, mais si elle compté m'impressioné pour si peu, elle était bien a cent mille lieux d'être proche de la réalité, ensuite vint encore un monologue ou la fin de la phrase me fit tiquer... Je n'aurais pas cru qu'elle m'apprécierait, enfin, je pouvais comprendre que m'affronter pouvait la motiver.

Ensuite, elle m'envoyer une vague de vent que je n'eus pas grand mal a contrer avec ma lame, alors qu'elle se déplaça avec le shunpo face a moi... Une attaque frontale ? Non, une ruse grossière, elle sait qu'elle ne pourra pas me tenir tête sur la force brute.

Je suis gaucher, c'est donc naturellement que je pivotai vers la gauche avant de me jeter de manière droite ventre sur le sol enfin d'esquivé le coup en donnant un coup de Zanpakutô sur le sol en étant encore en l'air afin de soulever un nuage de poussière en enchaînant sur un coup de Shunpo afin d'arriver juste au-dessus de la femme capitaine :

- Hado no Goji~Tsu kara shi: Haien!


Alors qu'une boule de flamme violette sortie de ma main, un Kido dangereux, mais comme j'avais dit je ne me retiendrais pas, c'était a-t-elle d'être au niveau, j'envoyai encore une fois un coup de Shunpo afin de me reculer.

Nous n'en étions encore qu'a l’échauffement.