Partagez|
Entraînement N°1 — Bankai Phase II, "Kuroi Kyuu"Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Vizard

avatar
Suru Izunari

Messages : 55


Feuille de l'esprit
Level: 72
XP:
7210/10800  (7210/10800)
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Entraînement N°1 — Bankai Phase II, "Kuroi Kyuu" Mer 2 Déc - 16:31






« I'm scared to get close and I hate being alone.
I long for that feeling to not feel at all.
The higher I get, the lower I'll sink.
I can't drown my demons, they know how to swim. »
Bring Me The Horizon, Can You Feel My Heart ?









♣ ♢ ♠ ♡

La matinée c'est montrée rudement longue. J'eu beau tester, retenter, oublier, recommencer, absolument pas moyen que je me concentre sur mon recueil de poésie. Soit. Après m'être levée du mauvais pieds vers sept heures et demi, pile à l'heure pour voir le jour d'hiver se lever, j'étais à onze heures dans un état d'éveil tout aussi catastrophique, mon bol de thé posé sur ma table, aux côtés de mon ordinateur, mon Zanpakuto posé sur une chaise un peu plus loin. En posant mon regard vers celui-ci, j'avais compris que la solution à prendre était certainement celle d'aller m'entraîner un petit peu. Ce n'était pas dans mes habitudes, mais depuis mon retour au Japon, je sens une certaine stimulation, et une motivation à me battre, un petit peu.

Mon sac sur le bras, Zanpakuto à la taille, je fermais la porte de mon appartement à clé en filant par la fenêtre du quatrième étage, essayant de me déplacer suffisamment rapidement pour ne pas être visible. C'est surement l'inconvénient de ces Gigais qui font que nous sommes visibles par tous, bien que ce n'est pas le cas pour les Zanpakuto. Enfin. Il m'a bien fallut une bonne minute pour arriver à destination, pénétrant dans le hangar. Personne ? Je me demande bien ce qu'ils sont partis faire, tous... Ca arrive, assez fréquemment, évidemment. Mais bon. Tant pis ! Mes pas me guidaient vers le sous-sol. De toute façon, je n'avais pas nécessairement besoin d'eux pour me remettre un peu en forme.

Mon sac posé au sol, je m'étirais doucement en dégainant mon arme, la regardant d'un air calme et posé. Ma réflexion s'en va vers mon Bankai... Je me demande qu'en faire. C'est bien gentil, de pouvoir faire de l'ombre autour de moi, mais c'est extrêmement limite, comme pouvoir, pour une technique de ce type. Je m'asseyais au sol, doucement pour me concentrer, le Nodachi sur mes genoux. La posture s'appelle Jinzen. Les Shinigami l'utilisent pour méditer sur leur Zanpakuto.


-----
Monde intérieur
-----

Mumei était face à moi. Un léger sourire naissait à mon visage, face au Zanpakuto que je connaissais assez bien, depuis plus d'un siècle de partage. L'un de mes yeux bloqué par mes mèches, l'un des siens par ses bandages, nous nous toisions. Lui, de son œil blanc, moi de mon œil jaune. Demeurant ainsi, silencieusement, de longs instants.

« Donc, tu n'arrives pas à comprendre le fonctionnement de mon Bankai, n'est-ce pas ? » La timidité laissait place à mon sourire en me faisant détourner le regard et me gratter la tête, doucement. Je me sentais ridicule de par la question que venait de me poser le chapelier.

« Si, si, j'ai bien compris qu'une fois plongée dans l'obscurité, ton Reiatsu prends son aise et s'amplifie un peu, mais tout les Bankai amplifient la puissance, de toute façon, alors... Je suis un peu perdue sur... Comment le faire évoluer, je crois. Disons que pour le moment, son utilisation en plein combat est un peu caduque... » Un silence s'installait. Quelques temps que j'aurais pu battre du pieds, si il y avait un sol sous mes pieds, et si j'avais été aussi impatiente que ça. Pourtant, ça m'avait parut long. Il fait quand même assez frais dans ce monde.

« Pourtant, ça ne me parait pas si compliqué. Mon Shikai se présente par le fait de matérialiser une ombre en la mélangeant à ton Reiatsu, n'est-ce pas ? » Je n'étais pas certaine de comprendre. Petit à petit un cheminement se faisait dans ma tête. Il est donc possible que je me serve de la zone de mon Bankai pour matérialiser des armes ? Oui, mais lesquelles... ?

« Le cheminement se fait un petit peu, dans ma tête, je crois... Mais je ne sais vraiment pas quel forme essayer de créer. Je n'ai pas de pommeau pour contrôler des armes, donc ça doit être quelque chose d'immobile, qui peut m'être utile en plein combat... Une bombe ? »

« Non, bien sûr que non. Je ne suis pas fais pour créer des bombes. Pense au fait que ton Reiatsu et l'ombre de mon Bankai se mélangent presque. Alors peu importe, la forme. Une forme géométrique simple suffira. Il te suffit de t'en servir comme des tâches d'encre. Pour combler tes blessures, et affaiblir les mots de ton adversaire. »

« Utiliser Okibo Mumei pour me soigner... ? Je n'y avais pas vraiment pensé... Tu peux m'en dire plus ? Je semblais plus attentive, comme une enfant face à son professeur, alerte. A l'instant, je dégageais mes cheveux derrière mon oreille pour dévoiler le second.

« J'en ai déjà bien trop dis... Débrouille toi un petit peu. »


-----
Monde réel
-----

Mes yeux s'entrouvrent doucement. Je pense avoir compris. Du moins, j'espère avoir compris... En me redressant, je regardais tout autour de moi, avant de fermer les yeux, faisant faire un tour sur elle-même à mon arme, pour donner un coup dans le vide en l'empoignant à deux mains.

Bankai ! Mon Reiatsu se déchaînait autour de moi, passant petit à petit de bleu à noir et blanc, me recouvrant entièrement avant de se dissiper, alors que mon ombre s'élargissait, d'autres se rapprochant à une vitesse assez conséquente, me plongeant bien assez tôt dans l'obscurité. Petit à petit, j'essayais de dessiner une forme du regard, dans le vide, l'imaginant autant que possible. Rien ne venait... Je sentais la peur me gagner, un manque de confiance me dévorant, avant que je ne prenne le temps de me concentrer sur un point précis, imaginant à nouveau cette sphère, alors qu'une source de Reiatsu semblait apparaître plus loin. J'haussais un sourcil en voyant, une centaine de mètres plus loin, cette sphère noire et blanche, clairement visible, bien qu'elle n'éclairait pas plus que son diamètre. Quelques instants après, une deuxième sphère vint apparaître, un peu plus loin. C'est donc ainsi ? Quand elles ont commencées à apparaître, la zone d'ombre s'étendait à cent mètres autour de moi. Donc, ça demande un certain temps. Je m'approchais de l'une d'elle, doucement.

« Back. » Fis-je en ouvrant la main, la sphère venant soudainement se précipiter sur celle-ci, un léger sourire naissant à mes lèvres, face à ces nouvelles découvertes. C'était une forme pratique, pour la tenir dans ma main. Je regardais cette chose qui semblait flotter très légèrement devant ma main, sans pour autant s'en détacher, même si je la tendais vers le vide. C'était vraiment, le même principe que pour mon Shikai. Visant le sol, je repris.

« Go ! » Si tôt dit, si tôt fait, la boule est venue s'écrasée au sol, émettant toujours une lumière, l'ombre matérialisée ressemblant à de l'encre avec un peu de peinture blanche. D'un geste de mon Zanpakuto, j'écarquillais les yeux en sentant mes pieds se dérober sous le sol, un cratère léger se formant. Evidemment, ce n'était que du sol, en théorie, j'aurais crée un certain dégât, mais bien moindre. Je comprenais un peu le mécanisme d'offensive. Ca semblait réduire les défenses, de manière globale, et surtout bloquer le Reiatsu, puisque je n'arrivais pas à étendre ma présence spirituelle dans le sol, là où j'ai frappée.

Si mes souvenirs sont bons, ça peut aussi servir pour les soins... Doucement, du bout de mon arme, j'entaillais tout doucement le dos de ma main en m'approchant d'une boule de Reiatsu. Depuis les quelques minutes durant lesquelles mon bankai est actif, il semble qu'elles ne puissent dépasser le nombre de huit simultanément. C'est peut-être à cause du jour, ou ma limite... Enfin, doucement, j'attrapais l'orbe, sans utiliser la moindre formule. A bout portant, elle semblait obéir assez facilement, l'écrasant contre mon bras. Difficile d'y voir quoi que se soit, mais la douleur semblait s'estomper doucement. En rompant mon Bankai, rengainant mon Zanpakuto, je me voyais heureuse de constater que la blessure avait totalement disparue. Certes, c'était minime. En combat, je l'essaierai sur une blessure plus conséquente. Enfin, me voilà satisfaite. Je reprenais mon sac en regardant une dernière fois le petit cratère, assez intriguée par cette forme de pouvoir, avant de quitter les lieux.












Revenir en haut Aller en bas


avatar
Maître du Jeu

Messages : 147


MessageSujet: Re: Entraînement N°1 — Bankai Phase II, "Kuroi Kyuu" Sam 5 Déc - 11:27




Rôliste : Suru Izunari

Récompense générale


XP de base pour le RP :
100 xp

Bonus construction:
50/50 xp

Bonus cohérence:
50/50 xp



Récompense pour le contenu


Nombre de mots :
1347 - (225 x 1) 225 = 1122

Xp par mots supplémentaire :
0.5 x 1122 = 561 xp


Sous-total :
100 + 50 + 50 + 561 = 761 xp


Bonus/Malus individuel


Bonus :
aucun

Malus :
aucun


Total :
761 + 0 - 0 = 761 xp

761

Revenir en haut Aller en bas
Entraînement N°1 — Bankai Phase II, "Kuroi Kyuu"Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Soul Of Eternity :: Monde des Humains :: Karakura :: QG des Vizard-