Partagez|
Entraînement N°2 — Faster. (Perfection du Hohö)Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Vizard

avatar
Suru Izunari

Messages : 55


Feuille de l'esprit
Level: 72
XP:
7210/10800  (7210/10800)
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Entraînement N°2 — Faster. (Perfection du Hohö) Dim 6 Déc - 22:27






« Je peux sentir tes doigts parcourir mon corps, et me traverser de toute part, prenant contrôle de moi comme d'un pantin. Je me demande si j'existe toujours... »
Suru Izunari









♣ ♢ ♠ ♡

Cela fait déjà un long moment que le jour c'est montré. Je l'avais perçu, en sortant de ma petite barrière de réflexion pour laisser mes sens alertes quelques instants, mais rien ne me semblait si concret. Le froid ne parvenait plus à moi depuis un bon moment déjà. La seule échappatoire qui frappait mes courbes se liait à mon corps tout entier qui semblait palpiter à cette accumulation croissante de Reiatsu.

Je vais profiter de ma divague pour parler de la situation… Alors… Pour faire bref, mais efficace, j'ai récemment eu l'impression de prendre un petit coup de vieux. Après avoir retravaillée mon Bankai, je me suis rendue compte que nombre de petits détails clochaient dans ma façon de combattre, et j'ai décidée de me focaliser sur la vitesse. Pourquoi la vitesse ? C'est ce qui me semblait le plus pertinent, en réalité. Je sais que je ne suis pas si lente, mais contre une personne de mon acabit, je suis incapable de me défendre sans utiliser mon masque de Hollow. J'ai besoin de réduire l'écart… C'est ce pourquoi j'ai passé ces seize dernières heures, à peu de chose prêtes, à forcer mon Reiatsu à créer encore et toujours plus d'appuis, et mon corps à mieux réagir, à travers une méditation.

Ça parait contradictoire, n'est-ce pas ? En fait, ça ne l'est pas tant que ça. La première phase de cet entraînement est évidemment de la concentration pour que je trouve les points les plus stratégiques, et que j'apprenne à les faire s'exprimer. La seconde phase, consiste à mettre en pratique et dépasser mes limites. Si j'en suis capable. Cela dit, je suis consciente que mon corps n'a pas atteint ses limites, loin de là. C'est à cette raison que j'endure depuis quelques heures, pour chercher à pallier aux multiples défauts qui se posent contre moi.

Ma concentration s'affine, alors que je cherche à affiner mes termes. Très vite, je sens mes représentations devenir une somme de sensation, une vision de mes propres muscles, entièrement détendus. J'approche du but. Je peux le sentir. Ma concentration afflue, et mon Reiatsu est parfaitement stabilisé, tous éléments à leur place. Il ne me restait plus qu'à vérifier si ça fonctionnait. Si j'étais capable de devenir encore plus rapide que je ne le suis déjà, naturellement.

Mes yeux s'entrouvrent, doucement, assise en tailleur, je regarde le monde face à moi. Ou plutôt, le champ dans lequel je me trouve. Vu la position du soleil, il doit être aux alentours de dix heures. Il a gelé, dans la nuit. Mon corps ne semble pas c'en être aperçu, au vu de mon état de concentration, alors que je n'ai qu'un long pull et une paire de collants en guise de vêtements primaires. D'un bond léger, je me redresse pour m'étirer doucement, avant de faire tourner mon arme entre mes doigts, un léger sourire glissant à mes lèvres, tandis que l'instant d'après j'étais à l'autre bout du champ.

Lentement, je m'approchais de la petite marque que j'avais laissée plus loin, la veille, quand j'ai tenté les limites de mon Shunpo sans avoir subis cet entraînement intensif. Une lueur s'installait à mes yeux. J'ai dépassé mes limites. Je les ais surpassées… Je m'étirais doucement en voyant cela, alors que je glissais une main devant mon visage, laissant apparaître mon masque de Hollow, en me replaçant en marchant à mon point d'origine, pour voir si cette constance perdurait avec cette différence-ci.

J'étais contente d'entrevoir après mon Shunpo, masque actif, que mes distances sont restées proportionnelles. En effet, ce n'est pas particulièrement mon Reiatsu qui a su faire la différence, mais mon corps, puisque j'ai réussie à avoir une distance assez équilibrée par rapport à mes anciennes différences entre vitesse de pointe avec et sans masque. Ce qui veut donc dire que ma nuance de presque dix pourcents entre ma vitesse normale et ma vitesse en masque reste active… Ca à quelque chose de rassurant, je peux me dire que mon masque continueras de me sauver la peau lors de combats dangereux, et pourrais même faire la différence face à un ennemi d'une certaine envergure… Au moins pour fuir, on va dire.

En m'étirant, je laissais mon masque disparaître à nouveau, pour tester cette nouvelle vitesse sur des distances plus étranges, histoire d'habituer mes déplacements. Dans des lieux à obstacles, en forêt, plus précisément. Sur des lieux surélevés : en haut du dénivelé d'une cascade d'une quinzaine de mètres jusqu'en bas, et inversement. Je ne le faisais pas dans la volonté de me tremper ou de faire de l'exploration, loin de là, je voulais juste être certaine de parfaitement maîtriser mes déplacements, ce qui semble bel et bien être le cas, mine de rien.

A l'orée du midi, je pouvais me diriger vers Karakura, mon estomac ayant visiblement une dent contre moi, mes dents, elles, s'affamant de mes maux d'estomacs. La situation était risible, je marchais comme une abrutie en me tenant le ventre, face à la fatigue, mon Zanpakuto de toute façon invisible à la vue d'autrui sur mon dos.

Enfin rentrée, je pouvais me mettre un petit gâteau entre les lèvres, alors que je me séparais de mes vêtements assez rapidement pour me glisser sous la douche. Je sentais déjà les courbatures du lendemain en caressant doucement les muscles. Visiblement, je pouvais tenir le coup à cette vitesse, mais c'est plus le fait de forcer mon corps à l'atteindre aussi rapidement qui a dû me fatiguer. Un peu de repos, et je devrais totalement la maîtriser, je l'espère…

Je profitais de cet examen pour vérifier de l'état de mon corps, ma peau loin d'être à vive, ma fréquence cardiaque à peu près normale. Non, tout c'était bien passé. Je n'ai rien de cassé. Le temps de me sécher rapidement, et d'enfourner un second gâteau, que je me suis écroulée dans le fond de mon lit.













Revenir en haut Aller en bas


avatar
Maître du Jeu

Messages : 147


MessageSujet: Re: Entraînement N°2 — Faster. (Perfection du Hohö) Lun 7 Déc - 18:31




Rôliste : Suru Izunari

Récompense générale


XP de base pour le RP :
100 xp

Bonus construction:
50/50 xp

Bonus cohérence:
50/50 xp


Récompense pour le contenu


Nombre de mots :
977 - (225 x 1) 225 = 752

Xp par mots supplémentaire :
0.5 x 752 = 376 xp


Sous-total :
100 + 50 + 50 + 376 = 576 xp


Bonus/Malus individuel


Bonus :
Aucun

Malus :
Aucun


Total :
576 + 0 - 0 = 576 xp

576

Revenir en haut Aller en bas
Entraînement N°2 — Faster. (Perfection du Hohö)Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Soul Of Eternity :: Monde des Humains :: Le reste du monde :: Alentours de Karakura-