Partagez|
La Folle Histoire du Poireau Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Arrancar lié a Las Noches

avatar
Evalla

Age : 24
Messages : 71

Avatar : Ft. Hatsune Miku


Feuille de l'esprit
Level: 70
XP:
3093/9500  (3093/9500)
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: La Folle Histoire du Poireau Ven 8 Jan - 1:30




 
La Folle Histoire du Poireau


Ah que le temps est long, très long quand on a rien à faire de ses journées et on ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup de distraction au Hueco Mundo; pas de cinéma, pas de restaurant, pas de bowling, pas de boite de nuit et j'en passe, il est clair que le monde des humains est carrément plus agréable et dynamique, ici a part se battre et se battre on peut pas dire que s'est l'extase. Depuis mon évolution en tant qu'Arrancar, le soulèvement contre Aizen, je peux dire que je n'ai plus aucun objectif, de but dans ma vie et cela m'ennuie terriblement. Tout le monde ici ne pense qu'a s'entretuer pour savoir qui est le plus puissant et qui sera le plus a même de devenir Roi de ce monde, une motivation bien superficielle, car une fois Roi qu'est-ce qui se passera ensuite ? Faire la guerre aux shinigamis ? Ça c'est déjà en cours et ça depuis le début du commencement, ce n'est pas une grande innovation. Parfois je me demande ce que je fais ici, j'ai l'impression de ne pas avoir ma place, d'être différente des autres, je n'ai pas l'envie de devenir plus forte, ni de tuer des shinigamis ou même des humains, je veux juste me sentir utile et aimée, mais bon là je rêve un peu trop.

Malgré les évènements passés, je suis resté à Las Noches, c'est le seul endroit où il y a un soleil, artificiel certes, mais au moins on y voit clair et sa change de l'ambiance lugubre en dehors, le plus important dans tout ça est que c'est le seul endroit où on peut faire pousser des aliments des plus incroyable. Des poireaux ! Oui, je suis la responsable de la culture des poireaux et chaque jours ou presque, je vais m'occuper de mes petits bébés vert en les arrosant, arrachant la mauvaise herbe et tout le reste. Je me m'étonne moi même car je n'ai jamais eu la main verte et pourtant mes poireaux sont les plus beaux et les plus dangereux aussi, ne croyez pas que ceux sont des poireaux normaux, non, ils sont cultivés par mes soins et donc produit par mon reiatsu, certains sont de couleur bleu et d'autres de couleur vert afin de différencier les offensifs et les défensifs. Concernant leurs propriétés nous verront ca plus tard, en attendant je commençais à récolter ceux qui étaient prêts à l’emploi en les manipulant le plus délicatement possible, j'avais des caisses a compartiments adaptés spécialement à la récolte de poireaux.


♣ Evalla

Alors mes jolis, on ai prêt pour un bon bain?! Ne vous inquietez pas, maman Eva va vous nettoyer, vous allez être tout beau tout propre et après on va faire des petits réglages pour que vous puissiez faire un maximum de dégâts et guérir le plus efficacement possible.

Je me dirigea vers le lavoir pour décrasser la terre encore incrusté sur les végétaux avec de l'eau clair.


 

 
Revenir en haut Aller en bas

Hollow

avatar
Eden Raiben

Age : 20
Messages : 9


Feuille de l'esprit
Level: 40
XP:
380/3300  (380/3300)
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: La Folle Histoire du Poireau Sam 16 Jan - 22:37

Eden était énervé. Une bonne indication de cet état était le nombre de cadavre à moitié dévorés autour de lui, et la montagne ne cessait de grandir tant sa colère était importante. Tout à sa fureur, le hollow ne fit pas attention à la diminution progressive de ses proies, sauf une qui semblait tout de même regretter de risquer sa vie face à un hollow aussi vieux.
Sa futur nouvelle victime donc, était un petit hollow volant qui s'écarta prestement de lui en apercevant ses mâchoires d'un peu trop près. Évidemment Eden avait finit par se rendre compte de sa présence et si le nuisible ne s'était pas écarté il se serait retrouvé au fond de son estomac. Le gros lézard se redressa, plissant ses yeux où virevoltait la flamme d'une colère peu calmée. Le voyant près à revenir à la charge, le mini hollow débita à toute vitesse.
« Ne me mange pas ! Ne me mange pas ! C'est Skan qui m'envoie ! »
Le larbin ferma les yeux, s'attendant presque à ce que Eden ignore ses paroles. Pourtant le souffle chaud s'arrêta devant lui, caressant son visage de longues expirations colériques. Prudent, le plus jeune rouvrit les yeux et si il avait pu, aurait drastiquement pâlit. Le plus grand se trouvait juste en face de lui, menaçant et son pauvre cadet louchait sur les crocs impressionnants, ne pouvant s'empêcher de se dire que sa dentition était bien plus impressionnante que les autres hollows aux dents plates. Il en fallut même peu pour qu'il rate la réponse d'Eden.
« Parle, que me veut-il ? » gronda la voix profonde aux intonations riches et où un accent persistant demeurait malgré les nombreuses années.
Le mini hollow déglutit mais ne se fit pas prier, espérant pouvoir repartir vivant et entier.
« Il souhaite que tu te rendes à Las Noches rapidement, je ne sais pas pourquoi il ne me l'a pas dit ! » clarifia rapidement le petit être, regardant anxieusement le grand adjuchas puis le château d'une blancheur malsaine que l'on pouvait apercevoir à quelques kilomètres au sud.
Eden le fixa pendant un long moment et le messager craint ne pas pouvoir s'en sortir. Pourtant il finit par se détourner de lui pour se diriger vers le haut château, laissant derrière lui pas mal de cadavre à moitié dévorés et un hollow au bord de la syncope.
Une fois éloigné, l'adjuchas en colère inspira profondément, ne cherchant pas forcément à savoir le pourquoi de cette demande, il voulait juste apaiser sa fureur dans le but de ne pas offenser l'être plus puissant que lui. Il entama donc des foulées plus rapides et allongées dans le but de se changer les esprits, ses pattes laissant de profondes traces dans le sable meuble, presque instantanément recouverte par une chute de ce dernier. Cela ne lui prit guère plus de quelques minutes pour rejoindre Las Noches et il finit par s'arrêter, avisant l'entrée. Ayant retrouvé son calme durant sa course, son pas lent et cadencé fut ce qui caractérisa sa marche.

Bon, maintenant le tout était de trouver où pouvait bien se terrer l'arrancar. Cet endroit était grand et Eden était particulièrement mauvais dans tout ce qui touchait à la reconnaissance de reiatsu. A la reconnaissance tout court en fait. Il ne retenait jamais les visages, les noms ou les reiatsu. Avec son âge, il avait apprit à ne pas s'encombrer de choses futiles telles que celle ci. Ses griffes cliquetaient sur le sol froid, l'endroit étaient tellement grand que cela provoquait une résonance désagréable à ses oreilles bien qu'il n'y prêta pas attention, observant le long couloir d'une blancheur impeccable. Parfois une porte cassait la monotonie du lieu, et c'est par l'une d'elle, laissait ouverte et visiblement occupée qu'il aperçu un spectacle.. étrange.
« ...maman Eva va vous nettoyer, vous allez être tout beau tout propre et après on va faire des petits réglages pour que vous puissiez faire un maximum de dégâts et guérir le plus efficacement possible. » Il s'approcha, incertain quand à la marche à suivre. Une femme aux longs cheveux bleus s'occupait de.. d'une plante bizarre sur laquelle il ne pouvait pas mettre de nom et semblait leur parler comme si ils allaient lui répondre. C'était vraiment, vraiment perturbant. Ces trucs étaient sûrement d'origine humaine car c'était chez eux qu'il avait le moins de connaissance puisqu'il ne s'y intéressaient pas. En tout cas, ce truc était étrange. Vert ou bleu avec toute la partie enterrée blanche, ça avait la forme d'un bâton. Sceptique bien que cela ne soit pas flagrant en le regardant à cause de son masque, Eden inclina l'encolure et renifla prudemment ce qui lui faisait face. L'odeur était discrète mais il ne l'aimait pas, définitivement.
Se redressant, il fit un pas en arrière pour s'éloigner de la plantation et reposa son regard sur l'arrancar. L'adjuchas ne voyait pas vraiment quoi lui dire, après tout il avait juste été appelé ici pour rencontrer Skan, non pas pour lui faire la discussion. Aussi haussa t-il les épaules et fit-il demi-tour, si elle ne l'avait pas interpellé quand elle l'avait senti entrer c'est qu'il n'y avait rien à dire ou à faire.



signa © Evalla
Parle en « italique »


Dernière édition par Eden Raiben le Jeu 11 Fév - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Espada 7

avatar
Skan Shinikage

Messages : 45


Feuille de l'esprit
Level: 78
XP:
1666/13200  (1666/13200)
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: La Folle Histoire du Poireau Lun 25 Jan - 12:59

Skan était dans le palais de Las Noches à attendre patiemment. Il avait en effet envoyer un de ses serviteurs quémander la venue d'Eden Raiben, l'un des plus vieux êtres de tout le Hueco Mundo car ce dernier, de par son âge était assez populaire, bien que sa force de combat était très limité, surtout pour sa grande ancienneté dans ce monde de violence.

Enfin bref, ce n'était tout de même pas très important pour ce que l'Espada numéro sept voulait lui demander, c'est à dire rentrer à son service pour avoir une taupe capable d'espionner ses ennemis sans se faire remarquer car après tout, qui se méfierait de ce vieux dinosaure ? Au sens propre du terme en plus.

Commençant cependant à s'impatienter au bout de quelques minutes dans sa zone de Septima,  l'arrancar aux yeux de sang décida de s'avancer vers l'entrée pour accueillir son invité qui serait sans doute bientôt arriver dans les murs de la forteresse de l'élite des arrancars.

Se mettant à entendre des voix, le fou furieux s'approcha donc, alors qu'à la base il voguait au pif, pour savoir qui était là. Ce fût donc une bonne surprise lorsqu'il vit l'ancêtre à peine à quelques mètres ainsi qu'Evalla, une tarée poireauphile qui n'avait que très peu d'intérêt pour le Shinikage, du moins pour le moment.

"- Pile poil à l'heure mon cher Eden ... "

L'aura néfaste de l'homme le meurtrier de tout les temps se propageait dans la zone malgré un petit sourire narquois qui avait bien du mal à caché le mal enfoui dans le cœur du psychopathe ultime. Misant sur une approche au maximum calme pour ne pas avoir à tuer celui qu'il voulait comme allié, c'est avec nouveau sourire de parfait faux-cul qu'il allait aussi saluer la demoiselle présente.

"- Et salut ... Evalla c'est ça ? "

Skan imposait par son réiatsu démesurément supérieur à celui des autres protagoniste en général une forme de crainte chez tout le monde et ça serait assez marrant de voir si ça prendrait aussi sur les deux zouaves ou non.

La situation était tout de même assez étrange maintenant car la faiseuse de légumes n'était pas prévu au programme à la base et il serait plus délicat d'évoquer son plan pour le Shinikage avec un témoin dans les parages ... Enfin, il verrait ça en temps voulu car qui sait, il pourrait peut-être avoir deux recrues au lieu d'une du coup en jouant bien et au pire ... un coup de faux dans la trachée et c'en était fini de l'Ispaghul et des soucis qu'elle pourrait causer ...


Revenir en haut Aller en bas

Arrancar lié a Las Noches

avatar
Evalla

Age : 24
Messages : 71

Avatar : Ft. Hatsune Miku


Feuille de l'esprit
Level: 70
XP:
3093/9500  (3093/9500)
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Re: La Folle Histoire du Poireau Sam 30 Jan - 2:32




La Folle Histoire du Poireau


Je pourrai bientôt être considéré comme le nouvel Einstein ! Je sens le talent, mes poireaux ont presque atteints la perfection, encore quelques petits réglages et cela deviendra des explosifs redoutables et pour les autres, de puissant légumes curatifs, mes amis pourront alors se battre en toute sérénité quand je ne suis pas avec eux. Bon d'accord je sais que je rêve, mais comme dit le dicton: l'espoir fait vivre. Mais je sais qu'un jour je serais considérée comme tel, j'ai dans la tête des idées, de nouvelles technologies qui vont révolutionner le Hueco Mundo et on pourra alors m'appeler le Génie Diabolique, ainsi je surpasserais cette tarlouse de Szayelaporro Granz. Je ne dis pas que je veux lui ressembler, oh non surtout pas, il a une tête à faire peur sans le faire exprès et son caractère n'en parlons pas, un grand malade mental cannibale. Je me demande comment il peut avoir de Fraccions sachant qu'il prend un malin plaisir à les ingurgités quand il se fait misérablement botter les fesses, même moi jamais je ne me laisserais devenir un petit toutou prêt à se sacrifier pour quelqu'un d'aussi horrible.

Que le temps passe vite quand on ait perdu dans ses pensées, je suis tellement absorbée par mon complexe d'infériorité imaginaire que j'en ai oublié la présence d'un reiatsu proche de moi. Cette présence m'était inconnu et n'avait pas l'air d'être une menace, après tout, qui s'attaquerait à une jeune arrancar qui ne fait rien de mal au beau milieu du Palais. J'aurais bien aimé qu'elle vienne me saluer, jamais personne ne prend le temps de discuter avec moi et ça devient vraiment lassant d'être seule avec pour compagnie uniquement des poireaux transgéniques. Je lâchais mes poireaux dans un magnifique panier en osiers artisanal, étant donné que c'est ma personne qui l'ai réalisé grâce a ces splendide petits doigts de fée, je m'empressais de rejoindre la porte de sortie, ou d'entrée tout dépends du point de vue, pour rattraper mon invité pas invité surprise. Il devait être extrêmement grand, balèze pour pas dire gros, car j'entendais un bruit de pas très sourd, j'aurais juré qu'il y avait un séisme à cause des vibrations dans le sol qu'il générait et très j'en ai compris la raison. Mon visiteur était tout simplement un adjuchas, mais pas n'importe lequel, d'une part c'était le fameux Papy du Hueco Mondo l'un des plus vieux Hollows, d'autre part c'est un dinosaure ! Un véritable dinosaure, j'adore, j'en suis fan ! J'ai toujours rêvé de le rencontrer il doit avoir tellement d'histoires a raconter, je dois vite le rattraper, puis à ce même moment apparut un mâle au teint blafard et un regard névropathe. Au premier abord il n'inspirait pas confiance, puis plus les secondes passaient, eh il n'inspirait toujours pas confiance. Ca tête me disait vaguement quelque chose, mais je ne sais plus où je l'avais vu, je restais choqué quand il me salua par mon prénom... comment il me connaissait ?

" Euh, salut... toi. " Je le regardais intensément, comme si j'étais hypnotisée par son regard sans dire un seul mot. Quand d'un seul coup je lançais en criant.

" AAAAAAAaah mais tu es un Espada !!!!  WOUAAH c'est la première fois que j'en vois un en vrai ! Dis dis j'peux toucher, lance ai-je en pointant du doigt son bras gauche les yeux écarquillés et pétillants d'admiration pour cette espèce en voie de disparition, dis dis je peux te faire un calin, demande ai-je en me tenant cette fois sur sa droite, j'ai un cadeau pour toi si tu veux ?! "  

Lui dis-je en lui mettant dans ses mains une boite cadeau qu'elle sortait de sa poche, dedans se trouvait un de ses magnifiques poireaux. Puis, je me retournais vers le dinosaure et toujours aussi excité je me rapprochais pour lui quémander en faisant de petits sauts sur place, une ballade sur son dos.

" J'peux monter sur ton dos, steuplé steuplé steuplé ?!!! "

Jamais j'avais eu tant de personnes avec qui parler, fallait en profiter un maximum, le moment idéal pour ce faire de nouveaux amis.







NIGHT OF A THOUSAND STARS
« L’amour est un terrifiant privilège »

© ASHLING

   
Revenir en haut Aller en bas

Hollow

avatar
Eden Raiben

Age : 20
Messages : 9


Feuille de l'esprit
Level: 40
XP:
380/3300  (380/3300)
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: La Folle Histoire du Poireau Jeu 11 Fév - 10:25


L'attente ne fut pas longue pour Eden. Son attention à peine détournée de la culture de poireaux transgéniques, elle fut happée par la présence d'un autre arrancar auprès duquel il n'eut pas le temps ni de se présenter, ni de lui demander qui il était qu'il le saluait déjà. Il n'eut alors aucun doutes sur son identité et il le salua avec une inclinaison prononcée de la tête.
A peine quelques secondes plus tard, une furie s'éjecta du monde des poireaux et afficha un air extatique, limite béat en les apercevant. Presque arrivé aux côtés de l'espada donc, Eden se tourna et fit face à la seule femme de l'étrange trio qui venait de temporairement se former. Elle s'appelait donc Evalla. Flegmatique, le dino l'observait s'agiter en tous sens sans rien faire d'autre que la fixer de ses yeux jaunes. Shinikage s'en sortirait bien mieux que lui si elle venait à devenir trop.. joyeuse.

Sa demande accompagnée d'une paire d'yeux brillants fut accueillie par une expiration plus fort, plus prononcée, presque méchante en fait bien que son langage corporel et son expression ne changèrent pas d'un iota. Toutefois ses mots roulèrent hors de sa gueule, sa voix profonde teinté d'un certains sarcasmes.
« Non, je ne suis pas un animal. » Il accompagna ce refus par un sourire dévoilant sa dentition parfaite et définitivement trop pointue. Toutefois il ne chercha pas à fuir, il n'était pas là pour la jeune femme à la base mais bien pour son homologue arrancar qui se trouvait actuellement à deux pas de lui. Sa queue frôla le sol dans un léger balancement lorsqu'il se tourna de biais pour avoir les deux humanoïdes en visuel, loin d'être détendu en présence du reiatsu plus que menaçant du mâle et de l'attitude trop enjouée de la femelle. Aaah.. où était donc passer le calme du Hueco Mundo qu'il affectionnait tant ? En tout cas, la vie des arrancars ne semblait pas être de tout repos et l'adjuchas était bien content de ne pas l'être. Se déconnectant momentanément de l'aura rempli de fleur de l'éleveuse de poireau, Eden essaya de se rappeler comment un adjuchas passait au stade de vasto lorde. Et bien.. il ne faisait rien pour évoluer à ce stade là, se contentant du strict minimum justement pour ne pas l'atteindre. Trop de complication à partir de ce stade.
Il revint à la réalité d'un clignement des yeux et tourna la tête vers l'espada, revenant au sujet qui l'intéressait, c'est-à-dire sa venu à las noches.
« Pourquoi m'as-tu fais de venir ici, Shinikage ? Je ne me souviens pas avoir entendu dire que c'était dans tes habitudes. » trancha la voix inhumaine du hollow.



signa © Evalla
Parle en « italique »
Revenir en haut Aller en bas

Espada 7

avatar
Skan Shinikage

Messages : 45


Feuille de l'esprit
Level: 78
XP:
1666/13200  (1666/13200)
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: La Folle Histoire du Poireau Jeu 11 Fév - 12:39

Skan regardait la jeune femme d'un air assez abasourdit devant tant d'engouement à son égard de par le fait qu'il était un Espada. C'était la première fois qu'elle en voyait un ? Elle se moquait du monde là ? Ça serait gros quand même, vu qu'à chaque nomination d'un nouvel Espada, tout les arrancars étaient en général conviés et c'était rare que l'un d'entre eux manque ça ...

Enfin bref, préférant passer à autre chose pour vite en finir avec cette mascarade, l'homme aux yeux rouges se contenta juste d'attraper le "cadeau" de sa camarade sans dire un mot.

Alors que la folle furieuse décida ensuite de jeté son dévolue sur le dinosaure, le Shinikage en était presque au point de vouloir se faire un facepalm. C'était quoi cette fille sérieux ? Elle était du Hueco Mundo elle ? Sérieux ?

C'en était au point où le jeune homme, habituellement très susceptible, ne prêta pas trop attention à la manière très familière d'Eden qui lui aurait valu en tant normal de perdre la tête sur le champ ... au sens littéral bien sur.

"- Et dans mes souvenirs, tu n'avais pas l'impolitesse d'appeler quelqu'un par son nom de famille mon petit Tyraminus Rex "


Voila, un à un, le score était rétabli. C'était un bon moyen de rappeler à l'ancêtre de se souvenir qu'à l'avenir, il devrait faire un peu plus attention à sa manière de parler à l'homme le plus fort du monde blanc, et qui plus est son futur roi tenant en plus un poireau dans la main qu'il pouvait lui enfoncer dans la gorge à n'importe quel moment, oui, ça c'est cruel comme mort.

"- Mais oui en effet, j'ai à te parler en privé ... "

En disant cette parole, le numéro sept regarda quand même Evalla d'un air assez embêté. Ne pas l'avoir dans les pattes aurait été bien plus simple ... il faudrait vite trouver un moyen de s'en débarrasser si la discussion finissait par aller plus loin, c'est à dire ce qui était attendu en somme.

Mais avant ça, il fallait vérifier que le vieillard était enfin disposé à attaquer les choses sérieuses.


Revenir en haut Aller en bas

Arrancar lié a Las Noches

avatar
Evalla

Age : 24
Messages : 71

Avatar : Ft. Hatsune Miku


Feuille de l'esprit
Level: 70
XP:
3093/9500  (3093/9500)
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Re: La Folle Histoire du Poireau Ven 12 Fév - 22:48




La Folle Histoire du Poireau


Je ne peux pas dire que mes nouveaux compagnons d'un jour étaient très bavards, ils sont plutôt associables et surtout hyper sérieux, aucun n'a lâché ne serait ce un sourire. Mon premier point de vue; je risque de m'ennuyer gravement si je reste avec eux, Eden m'a carrément mit un vent, pourquoi il ne veut pas me porter? Sous prétexte qu'il n'est pas un animal, personnellement je ne vois pas le rapport, il n'y a pas que les animaux sur qui on peut monter, d'ailleurs je me demande si le grand et puissant Skan, qui se prend déjà pour le Roi, serait d'accord pour que je m'installe sur ses épaules, je pourrais ainsi avoir une meilleure vue du gigantesque dinosaure. En regardant de plus près l'Espada, j'ai su que c'était une mauvaise idée, cela ne servait a rien lui demander j'allais sans aucun doute me prendre un deuxième vent, rien que d'y penser ca m'énerve, pourquoi les gens m'aiment pas, je suis gentille et toute mimi pourtant.

Malgré ma petite tête bleue (ouais je peux pas dire blonde sur ce coup) j'avais très bien compris que je n'avais rien a faire dans le sujet de conversation, a priori Eden avait été convoqué par Skan, pourquoi ? Ca reste un mystère et en plus ils veulent parler en privé, c'est a dire me laisser seule, pas question j'en ai marre d'être mise de côté, je peux être utile comme n'importe qui dans ce fichu palais. Face a eux, je n'arrêtais pas de le fixer avec des yeux tout rond, levant de temps en temps un sourcil lourd de sens, rien de tel pour mettre mal à l'aise quelqu'un. J'étais soudainement devenue muette comme une tombe en sachant que j'allais être mise sur le carreau.

S'ils me laissent toute seule, je leur saute dessus et je les oblige a manger mes poireaux mutants et au passage je dessine des licornes sur leurs visages.






NIGHT OF A THOUSAND STARS
« L’amour est un terrifiant privilège »

© ASHLING

   
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La Folle Histoire du Poireau

Revenir en haut Aller en bas
La Folle Histoire du Poireau Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires-
» LA FOLLE HISTOIRE DU DISCO
» C'est l'histoire d'une banane vivant une folle relation avec un abricot...
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Soul Of Eternity :: Hueco Mundo :: Palais de Las Noches-