Partagez|
Heaven is hell... [PV. Karin]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Vizard

avatar
Suru Izunari

Messages : 55


Feuille de l'esprit
Level: 72
XP:
7210/10800  (7210/10800)
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Heaven is hell... [PV. Karin] Dim 6 Mar - 22:57







« You're nowhere even near me, but everywhere I go I feel you... Can you feel me ? Why can't I just forget you ? I wanna shed my skin to remove you... can you hear me ? »

"Venom", Bullet For My Valentine









♣ ♢ ♛ ♕ ♠ ♡

Le ciel est gris. Il s'exprime comme le messager d'une tristesse profonde, le témoins d'une frustration inexorable... Ou l'annonciateur de la nuit la plus sombre qui se soit déchaînée ces derniers mois. Le présage, c'est certainement la raison de la présence de chaque éléments décrit comme "météorologique". Peu nombreux sont les yeux qui prennent le temps de s'y égarer. Chacun est concentré sur son travail, sa route, son livre, son ordinateur, son téléphone... Mais nul ne semble voir la cruauté qui s'apprête à se déchaîner sur le monde... La nuit. Inexorable.

Mes yeux se détachaient lentement du ciel, alors que je laissais mon petit minois se reposer vers les environs. Seule sur le toit du lycée, mon parapluie entre les doigts, je regardais les alentours alors que la pluie assourdissante éclatait autour de moi, figeant presque le temps. Me cambrant légèrement en avant, je pouvais deviner le visage d'élèves se presser pour entrer dans le bâtiment, au chaud et au sec. Un dessein amusant naissait dans le cadre de mes prunelles, quoi que, dans le fin fond de mon sourire, on pouvait lire un amusement solitaire certain aussi...

Doucement, je m'approchais de la porte, seule, rajustant mon long pull qui me servait par la même occasion de jupe, à l'instar d'un chandail, cintré par une ceinture en cuir. Mon collant de laine suffisait à me tenir au chaud, sensiblement. Du moins, je ne sentais pas vraiment le frais, hormis dans le creux de mes oreilles, bien qu'il c'était nettement estompé au moment où j'ai ouvert la porte pour regagner les marches. Les descendant, je repliais mon parapluie en le faisant tourner entre mes doigts comme si c'était mon katana, lui, toujours à mon dos, bien qu'il n'était évidemment pas visible pour les civils, puisque composé entièrement de Reishi.

C'était la toute dernière heure de cours. Je remplaçais un professeur de littérature absent, c'était prévu, bien évidemment. Ca ne m'amusait pas plus que ça. J'aime bien enseigner, mais en dernière heure du vendredi, alors que les élèves n'auraient en théorie pas du avoir cours, ça se prête à complications disciplinaire... Cela dit, le coup d'avance était amorcé, depuis que j'avais retrouvé Minuit à Paris dans mon appartement. En songeant à mon petit nid douillet, ma grosse peluche panda me manquait, d'un coup... Enfin. Bref. Deux heures avec une classe en fin de semaine, je ne vois en aucun cas comment j'aurais pu leur faire plus plaisir qu'avec un film...

En posant mon parapluie sur le porte manteau dédié au professeur, je me suis présentée à mes élèves, d'abord physiquement, en m'exposant face à eux et en attendant le calme. Ce n'était que la troisième classe qui subissait mon examen visuel aujourd'hui, mais enfin, le job était léger pour être assez bien payer, ça me convient, même si avec le nombre d’œuvres que j'ai vendues au travers de mes différentes "vies", je n'en ai pas particulièrement besoin. Le besoin d'accumuler, je suppose... Enfin. Main jointes, adosser à mon bureau, un petit sourire aux lèvres, après que le dernier est clos la porte, que le silence soit né et qu'une certaine sérénité se soit installée avec la pluie qui toquait à la fenêtre, je pouvais enfin démarrer.

« Bonjour à tous. Je m'appelle Suru Izunari. Je ne suis ici avec vous que très peu de temps, alors le tutoiement me va bien, même si je sais que c'est culturellement assez peu correct, je dois avouer que je n'aurais pas le temps de prendre en mémoire chaque visage en deux heures de cours... Je vais procéder à l'appel. Vous pouvez vous asseoir. »

J'attrapais la liste, doucement, cherchant une atmosphère la plus sereine possible pour contrôler un minimum le mal de tête de fin de semaine... Encore en ce moment je travaillais sur un recueil de poèmes qui me suggérait un bon mal de crâne. Dans une frustre narcisse, je me demandais si quelqu'un dans cette salle me connaissait, ou me lisait, sous mon identité d'aujourd'hui, ou sous celles de mes soi-disant Maman, grand-mère, et j'en passe, jusqu'à l'origine de mon bannissement de la Soul Society où j'ai commencé à écrire. Enfin, lentement, je commençais l'appel. Sentant le Reiatsu de mon Zanpakuto de part le fait que Mumei confirmait le fait qu'il y ait bien quelques personnes non ordinaires dans cet établissement, je me demandais si il était bien sage de le conserver à la vue de tous... Si quelqu'un est capable de voir une âme, ou un semblant d'âme, en théorie, il peu le distinguer...

Indépendamment de cela, j'ai laissé le film se dérouler en buvant un thé tout en continuant d'écrire quelques poésies, après avoir présenté l'oeuvre à mes élèves, et expliquée le but de découverte de la culture occidentale, comme appuis à la diffusion au film d'Allen. J'aimerais bien rencontrer ce type, d'ailleurs, un de ses jours... Enfin, la fin du cours s'annonçait aux aubes des dix-sept heures, alors que je rangeais mes affaires, lentement. Le temps de reprendre le katana posé sur le côté pour me permettre de m'asseoir convenablement et le remettre discrètement à mon dos pour éviter de passer pour une folle, je me relevais pour saluer mes élèves en les voyant partir tranquillement, répondant à quelques questions sur la France qui passaient, ça et là, alors que je développais par l'usage de la langue, pour en impressionner les plus curieux, prenant temps de répondre à chacun.  













Revenir en haut Aller en bas

Hybride

avatar
Karin Kurosaki

Messages : 27


Feuille de l'esprit
Level: 57
XP:
4785/6750  (4785/6750)
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Re: Heaven is hell... [PV. Karin] Lun 7 Mar - 0:39




Kurosaki Karin






Super pouvoirs ou pas, la vie s’arrangeait quand même bien pour garder sa part d'ennuis profond. Les cours, encore et toujours. Pénibles et long ... et puis en plus il pleuvait ... Chier tien. C'est en soupirant que j'avais laisser Yuzu partir pour sa classe.

Les Shinigami avaient dernièrement repris un peu leurs taff, ce qui me permettait de me faire un peu plus discrète et de ne pas trop avoir a bouger. c'était pas plus mal, même si je préférais buter des Hollow que d’écouter des paroles d'une prof. qui s'ennuyait au moins autant que moi.

je faisai tourner la Quincy cross attachée a mon poignet entre mes doigts en pensant un peu a quoi faire a présent. Maintenant que les Shinigami assuraient leurs travail je n'étais peu être plus utile après tout ... Et puis, Yuzu avait vraiment eu peur lorsqu'elle m'avait vue utiliser le Cero. Je m'étais sentie mal pour elle de la voir s'en faire autant, peu être que Ichi-nii ne veux tout simplement pas de notre aide lui aussi ? il pense peu être de moi ce que je pense de Yuzu.

Cela ne serrait pas vraiment étonnant de sa part.


"Tu déprime Karinette ? "


"Non, je me pose juste les bonnes questions"


"Les "Bonnes" questions ? ça c'est toi qui le dit ..."


"ça t'ennuierai hein ? Que mon pouvoir n'augmente plus et que le tien reste aussi a son niveau actuel .. incapable de prendre possession de mon corps ... "


"ça t'ennuierai aussi que ta petite sœur chérie se retrouve dévorée par un pote a moi parce que t'a lâcher l'affaire ... J'avoue que le spectacle me plairait énormément, mais je doute que .../ "


"Ferme ta gueule ... pour de bon ... ou la prochaine flèche que je pointerai sur toi je n'hésiterais pas à la tirer. "


Cette discutions intérieur passait totalement inaperçue comme la majorité du temps. Mais je me mettais a bouger entre mes doigts la Quincy Cross de Masaki avec plus de nervosité. Elle me tapait sérieusement sur le système. Toujours là a m'ennuyer, pas un moment de paix. Cela depuis ce qui s'était passer au magasin Urahara.

"Tu vas devoir m’écouter à un moment ou a un autre Karin Kurosaki. La situation ne me plais pas plus qu'a toi, mais on as pas le choix, nous sommes liées toutes les deux qu'on le veuille ou non. Plus vite tu l'acceptera et tu cessera de te conduire en enfant naïve et moins tu aura a souffrir. Tu as bien de la chance que rien de fâcheux ne soit encore arriver, mais ça ne saurait tarder.

Tout ce que je peu te dire c'est que le jours ou tu pleurera d'avoir été stupide je saurait te rappeler ou est ta place. "


Sur ces mots elle s'était tue. Je restais posée et calme, a vrais dire je m'en fichais bien de ce qu'elle pensai savoir. même elle ne pouvait pas lire l'avenir. Que je m’entraîne ou pas, il arrivera ce qui arrivera et jamais ça ne serrai de ma faute, quoi que les autres en disent.

La cloche sonnai la fin des cours ... le bon point était que les discutions interieurs faisaient passer le temps plus vite. C'était toujours ça de gagner. D'ailleurs quelque chose me gênai depuis le début de ce dernier cours et je n'avais pas réellement notée quoi a cause de l'autre casse pied, mais a présent je m'en rendai clairement compte ... La prof. se baladai avec un Katana et personne ne semblai l'avoir remarquer.

Elle répondais au questions de quelques élèves avent qu'ils ne sortent, moi j'étais restée assise a mon bureaux et discrètement en tendant la main sur le côté dans un mouvement tout a fait innocent pour les gens commun, je fis apparaître les liens spirituel des personnes les plus proches. Comme je m'y étais attendue, celui pointant vers la prof. était d'un rouge vif.

Shinigami ...

J'attendai que les gens sortent de la classe et approchai de la jeune femme lorsque nous n'étions plus que nous deux en présence. Je lui tendis le lien spirituel que j'avais entre les mains, le sien, juste sous le nez.


Moi aussi j'ai une question Sensei ... Les Shinigami font souvent cours dans les écoles humaines ?


Je n'avais pas particulièrement le sourire, disons que la discutions que j'avais eu avec ma Hollow intérieur avait pas mal émousser ma patience, ceci-dit elle ne m'avait encore rien fait elle.








©Never Utopia



Karin theme




Karin's darkness rising theme
Revenir en haut Aller en bas

Vizard

avatar
Suru Izunari

Messages : 55


Feuille de l'esprit
Level: 72
XP:
7210/10800  (7210/10800)
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Re: Heaven is hell... [PV. Karin] Mer 9 Mar - 17:40







« I don't remember who you are...
Now, I just cry... »









♣ ♢ ♛ ♕ ♠ ♡

Les derniers quittaient la salle alors que je me retrouvais face à cette ado'... Eumh... Karin, je crois... ? Du moins, c'est mon souvenir du moment où j'ai fais l'appel. Elle avait un air particulièrement froid. C'était assez pesant, d'ailleurs... J'essayais gentiment de la regarder avec le sourire, sans me laisser dérouter. Du moins, c'est ce qui me semblait efficace jusqu'à ce qu'elle me demande si les Shinigami avaient pour habitude de donner des cours.

En me grattant doucement la tête, je m'approchais de la porte de la classe d'un pas lent pour la fermer, glissant mes mains le long de mon corps pour montrer à la jeune femme que je ne suis absolument pas sur mes garde, juste dans une volonté de rester discrète quand à mon identité... En tout cas, j'ignorais que le Reiatsu qui m'avait dérangée était si prêt. C'est marrant, quelque part, j'ai l'impression de m'identifier en elle... En la regardant, je crois chercher... Une réponse à mes questions. Pourquoi peut-elle me voir ? Fullbringer ? Shinigami exilée ? Vizard ? Quincy ?

Éliminons la possibilité qu'il s'agisse d'un Shinigami, sinon elle saurait très bien que nombre sont ceux qui ont une vie à côté. Enfin, je suppose que je devrais arrêter de me poser des questions et lui demander les choses plus clairement, nous y gagnerions du temps.

« Je suppose que non, mademoiselle Kurosaki... »

Un sourire léger venait doucement éclaircir mon visage, alors que je semblais me détendre face à cette question déroutante, alors que je levais doucement la main vers elle pour laisser affluer le Reiatsu que j'utilise théoriquement pour faire apparaître mon masque de Hollow. Bien sûr, le faire n'aurait eu aucun intérêt. Et je ne me cache en aucun cas d'être Vizard. J'étais vice-capitaine, après tout. Si elle a appartenu à un moment T à la Soul Society, elle m'aurait déjà bondit dessus.

« Cependant, vos conclusions sont rudement hâtives... Je serais presque vexée d'être comparée à un Shinigami, depuis le temps que je n'en suis plus. »

En m'adossant doucement sur mon bureau pour y prendre appuis et m'asseoir dessus, je toisais le p'tit bout de jeune fille face à moi, attentive à ses moindres réactions.












Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Heaven is hell... [PV. Karin]

Revenir en haut Aller en bas
Heaven is hell... [PV. Karin]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires-
» FICHE PUB PARTENAIRE: Heaven & Hell RPG
» Heaven & Hell ;; Bienvenue en Enfer !
» We are lost somewhere between Heaven and Hell
» if you can't move heaven, raise hell (caleb)
» It's heaven and hell. Jack & Natasha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Soul Of Eternity :: Monde des Humains :: Karakura :: Lycée de Karakura-