Partagez|
Yamahime Saeko [Fini !]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Vizard

avatar
Yamahime Saeko

Age : 32
Messages : 3

Avatar : Busujima Saeko


Feuille de l'esprit
Level: 0
XP:
0/0  (0/0)
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Yamahime Saeko [Fini !] Lun 14 Mar - 17:24

Copyright Arrogant Mischief
YAMAHIME Saeko

       « Quand la Destinée te tape sur l'épaule, tu ferais mieux de lui prêter attention. Malheureusement, elle a la sale habitude de te taper sur "l'autre" épaule alors, quand tu te tournes, elle est de l'autre côté, se marrant comme une écolière. Je déteste ça »


       

   ۞ NOM : Yamahime
   ۞ PRÉNOM(S) : Saeko
   ۞ AGE : ≈ 430 ans (en parait 17)
   ۞ SEXE: Féminin
   ۞ RACE: Vizard
   ۞ ORIENTATION SEXUELLE:
Bisexuelle
   ۞ GRADE SOUHAITÉ :
Éternelle Étudiante si possible


   ۞ AVATAR : Busujima Saeko
de Highschool Of The Dead
   ۞ NIVEAU RP : Bon niveau de RP, MJ IRL, je peux poster entre 1 et 4 fois par semaine suivant mon état d'esprit.

       
DESCRIPTION PHYSIQUE ET PSYCHOLOGIQUE

     
L'apparence de Saeko a beaucoup évolué au fil du temps et de ses aventures, on pourrait décrire ici la transformation de la petite crevette en une combattante aguerrie mais cela prendrait trop de temps et ne serait pas vraiment utile. Donc focalisons-nous plutôt sur son physique actuel voulez-vous. Saeko est une fille plutôt grande, environ 1m74 pour 56 kilos, au physique athlétique équilibré, ses puissants muscles se distinguant à peine sous sa douce peau de bébé. Elle arbore une longue chevelure lisse et brillante de couleur violette avec une frange triangulaire qui touche à peine l'arrête de son délicat nez fin. Ses yeux ont une couleur se situant quelque part entre le violet et le bleu. Ses lèvres sont rosées, légèrement brillantes et le plus souvent occupées par un sourire amical quoiqu'un peu mystérieux. Voici donc un visage chaleureux et plutôt attirant mais descendons encore pour compléter le tableau. Cou fin, poitrine généreuse, taille fine, jambes et bras fuselés, mains et pieds bien proportionnés. Je pense que vous voyez assez bien le tableau maintenant. Essuyez donc la bave de vos lèvres et quittez les recoins tordus de vos pensées pour que je puisse continuer la description.

Bien, sous son apparence de Shinigami elle a longtemps porté le shihakushō traditionnel mais après sa rencontre avec les exilés de la Soul Society, elle a préféré adopter une tenue plus proche de celle de la Seconde Division, plus spécifiquement proche de la tenue de chef de l'Onmitsukidō, nettement plus pratique pour le combat à main nues, avec une ceinture rouge. Elle porte également par-dessus ce qui ressemble à un haori mais entièrement noir pour ne pas être confondue avec un capitaine en balade, elle est exilée certes mais tout de même respectueuse de certains codes. Quand elle occupe son gigai, elle porte généralement des tenues qui la mettent en valeur sans pour autant tout dévoiler, elle a néanmoins un petit faible pour les tenues traditionnelles, sans doute une réminiscence de sa vie précédente, et pour les uniformes d'écolières, plus en lien avec sa couverture d'éternelle étudiante passionnée d'Histoire.

Saeko est d'un naturel chaleureux, amical et jovial, elle aime rencontrer les gens et discuter avec eux. Elle est curieuse et attentive ce qui fait d'elle quelqu'un de facile à aborder mais ne la chatouillez pas trop car la demoiselle sait se montrer ferme et ira même jusqu'à vous faire savoir à coup d'arguments frappants que vous l'ennuyer. Si vous en arrivez à ce point vous remarquerez que sa personnalité se sera considérablement refroidie, elle ne vous donnera qu'une seule chance d'arrêter et si le ton glacial qu'elle emploiera pour vous prévenir ne refroidit pas vos ardeurs et bien je vous donne rendez-vous à l'hôpital.

Le temps qu'elle a passé dans le monde humain à suivre son évolution l'a grandement marquée. Elle est devenue une grande fan de musique, au point d'avoir toujours un casque audio à portée de main, mais aussi de technologie et de bien d'autres choses, elle serait presque une caricature de geekette sans l'entraînement physique qu'elle s'impose tous les jours pour que ses capacités ne rouillent pas.


519 mots


     
HISTOIRE

     

Une vie bien trop courte. (1587-1604)
Saeko naquit seize années avant le début de l'époque Edo, c'est-à-dire pendant l'époque Azuchi Momoyama en l'an de grâce 1587 du calendrier grégorien, dans une hatago -auberge- de la route du Tōkaidō, plus précisément à Miya-juku, shukaba -station- numéro 41 sur la route dans la province d'Owari. Si vous ne voyez pas vraiment où ça se trouve c'est normal beaucoup de choses ont changées depuis cette époque, lieux comme noms, donc voici l'équivalent moderne : Nagoya, quartier d'Atsuta-ku, préfecture d'Aichi-ouest, région du Chūbu. À l'époque comme maintenant, ce n'est pas très loin d'Atsuta-jingū, un temple Shinto où repose l'un des trésors impériaux, Kusanagi no Tsurugi. Mais nous nous éloignons un peu du sujet principal non ? Revenons à Saeko voulez-vous. La petite Saeko était donc née dans l'auberge que ses parents tenaient sur un des grands axes en devenir du Japon féodal. Elle passa une enfance plutôt heureuse, au début à faire les quatre cents coups avec les enfants du coin, tellement turbulente que ses parents se demandaient ce qu'ils allaient faire d'elle et puis miraculeusement son attitude changea quand sa mère mit au monde son petit frère huit ans après elle. Elle étonna tout le monde en mettant toute son énergie au service de l'auberge familiale clamant à qui lui posait la question sur ce brusque changement d'attitude qu'elle se devait de donner l'exemple à son jeune frère. Elle redoubla d'effort trois ans plus tard pour la naissance de sa petite sœur en apprenant la cuisine et le service aux clients. Imaginez-la du haut de ses onze ans mettre dehors à coup de balai ceux qui faisaient de l'esclandre sous les regards médusés des uns et les rires tonitruants des autres. Ainsi allait la vie de la jeune Saeko, une vie plutôt tranquille qui lui plaisait énormément mais qui malheureusement n'allait pas durer bien longtemps. L'époque Edo arriva amenant son lot de guerres et de mécontents, des bandits décidèrent de profiter du fait que le siège d'Osaka attirait l'attention de tout le monde pour faire de menus larcins, impunis, et pénétrèrent dans l'auberge familiale. Malheureusement pour eux Saeko était éveillée et donna l'alerte, malheureusement pour elle une lame la traversa et sa vie prit fin à peine dix-sept ans après avoir commencée.

Une nouvelle situation assez dérangeante. (1604-1614)
Un peu plus tard la jeune fille se réveilla et constata qu'elle ne ressentait aucune douleur, étrange étant donné qu'elle avait clairement senti une lame se planter dans sa chair. Plus étrange encore cette chaîne fixée au niveau de son cœur qui refusait de se détacher mais le plus gros choc arriva lorsqu'elle se vit elle-même allongée sur le sol dans une mare de sang, sa mère pleurant à chaudes larmes juste à côté, son père plus loin empêchant son frère et sa sœur de s'approcher et personne qui ne répondait alors qu'elle s'époumonait à dire qu'elle était là. La jeune Saeko était donc devenue un fantôme, une âme errante, ce constat la bouleversa tant qu'elle partit se réfugier sur le toit de l'auberge pour pleurer toutes les larmes de son corps désormais spectral. Une fois calmée, elle redescendit pour essayer de signaler sa présence à sa famille mais personne ne pouvait la voir ce qui la bouleversa d'avantage et elle repartit sur le toit pour pleurer de nouveau, une fois de nouveau calmée elle réessaya et le cycle recommença. Dix ans durant le cycle se répéta, dix ans à enchaîner les périodes de larmes et de poursuites de sa famille dans l'espoir de leur faire comprendre qu'elle était encore là, dix années durant lesquelles elle ne fit pas vraiment attention à autre chose que sa famille, dix années à ne pas remarquer de nouveaux êtres apparus comme par enchantement dans le paysage, monstres masqués et sabreurs tout de noir vêtus, dix années sans remarquer que la longueur de la Chaîne de l'Âme diminuait. Cette nouvelle réalité vint pourtant à elle sous la forme d'un loup géant masqué. Ce Hollow avait pour intention de dévorer toute la famille en commençant par les vivants ce que la jeune spectre remarqua aisément malgré son état psychologique désastreux. Son instinct prit le dessus et son corps spectral s'interposa de lui-même entre le Hollow et sa sœur, recevant la morsure à sa place. La douleur fulgurante remit sa pensée sur les rails et elle se mit à résister de toutes ses forces à ce monstre pour qu'il ne fasse pas un pas de plus en direction de sa famille. Cette résistance inattendue déstabilisa quelque peu le Hollow, le laissant à la merci d'un Shinigami qui passait dans le coin. Une fois le monstre masqué occis, il entreprit de s'occuper de la jeune âme blessée. Il la soigna et lui donna une explication assez détaillée sur ce qui se passait autour d'elle et qu'elle remarquait pour la première fois, il termina en lui disant que si elle restait dans ce monde plus longtemps, elle risquait d'attirer d'autres monstres voir même d'en devenir un elle-même. Elle accepta de passer dans l'autre monde pour protéger sa famille. L'homme en noir brandit alors son sabre et appliqua la kashira de celui-ci sur le front de la jeune âme. Aussitôt une douce chaleur l'enveloppa et elle sombra dans un sommeil bienheureux.

À la découverte d'un monde nouveau. (1614-1667)
La première chose que fit Saeko à son réveil fut d'examiner son corps sous toutes les coutures, les traces de la morsure du Hollow-loup avaient totalement disparues. Son sauveur avait fait du bon boulot. Le regard de la jeune fille balaya ensuite le paysage dans lequel elle avait atterrit, une mare inconnue au milieu d'une forêt tout aussi inconnue. Ce n'était pas vraiment étonnant vu que le Shinigami avait parlé d'un autre monde, elle chercha un moment dans sa mémoire le nom que l'homme avait donné à ce monde, les mots Soul Society surgirent dans son esprit. Un nom étrange selon elle et qui ne sonnait pas vraiment japonais, aussi étrange que la confusion qui régnait dans ses souvenirs, elle n'arrivait pas à remettre un visage sur la silhouette de son sauveur. Après un moment de réflexion elle laissa cette confusion de côté sans doute due au contrecoup de l'attaque en se disant qu'elle se dissiperait par la suite. Elle partit ensuite explorer joyeusement les alentours. Après une bonne demi-heure de crapahutages dans les bois, elle arriva finalement dans ce qui ressemblait à un petit village en ruines ce qui la mit un peu mal à l'aise, malaise qui se renforça lorsqu'elle rencontra les gens qui vivaient là. Des mines patibulaires la regardaient passer et sur certaines elle pouvaient lire des pensées assez mal placées. Son instinct lui criait de ficher le camp en vitesse mais elle avait besoin de renseignements. Elle trouva un vieil homme à l'air un chouia plus sympathique, le bombarda gentiment de questions après lui avoir expliqué son cas et fila rapidement avant que les mains baladeuses du vieux pervers ne la touchent. Les renseignements qu'elle avait pu obtenir n'étaient pas très encourageants, elle avait atterrit dans un des coin pourris du Rukongai quelque part entre le soixante-dixième district et le quatre-vingtième district de la zone ouest. Cela faisait un peu froid dans le dos et pour avoir un peu de calme et de répit elle devait impérativement se rapprocher de Junrinan, le premier district ouest, proche du Seireitei mais le chemin allait être très long jusque-là.

Saeko passa quelques années à errer dans le Rukongai avant de parvenir aux abords du Seireitei en se posant régulièrement dans les rares coins tranquilles qu'elle rencontrait et en aidant les gens qui lui étaient sympathiques. Elle vécu pas mal de péripéties et rencontra beaucoup de difficultés qu'elle fit de son mieux pour surmonter. Deux difficultés lui posèrent pourtant de gros problèmes dans son périple. La faim fut la première, qui aurait cru qu'une âme pouvait ressentir la faim, apanage des vivants ? Certainement pas Saeko, après un long moment sans comprendre le pourquoi du comment le destin mit sur son chemin une personne qui la renseigna à ce sujet. Si elle ressentait la faim c'était parce que son âme était forte et une âme forte pouvait devenir Shinigami, instructif mais sans intérêt aux yeux de Saeko pour le moment. La deuxième difficulté était que les souvenirs de sa vie d'avant s'effaçaient sans qu'elle ne puisse les retenir, au final ne restait que le fait qu'elle avait passé un long moment sous forme de fantôme et l'attaque du Hollow-loup. Même le visage et la voix du Shinigami qui l'avait sauvée avaient désertés sa mémoire. Mise à part ces deux faits, la survie se passait plutôt bien pour elle. Finalement son voyage s'acheva et elle put goûter à la vie calme, et bien méritée, du premier district durant de longues et paisibles années.

Un événement non prévu allait pourtant la décider à sortir de sa nouvelle vie paisible. Un jour alors qu'elle profitait du beau temps et de la tranquillité d'un toit, une bagarre d'ivrognes éclata juste sous elle et par curiosité elle jeta un coup d'œil à la scène. Elle se serait bien éloigner pour retrouver un peu de calme si l'un des saoulards n'avait pas brandit un couteau en direction de l'autre. Elle poussa un long soupir et descendit de son perchoir, son propre tempérament la forçait à intervenir pour éviter que la situation ne dégénère plus. Une fois en bas elle ramassa un morceau de ferraille qui traînait pas loin et fit face à l'ivrogne armé. Bien que complètement rond, l'homme lui posa de grandes difficultés, il prenait même le dessus sur elle, peut-être n'était-il pas aussi saoul qu'il en avait l'air. Alors que l'homme allait la poignarder le temps sembla ralentir autour d'elle, son instinct de survie prit le contrôle et déversa du reiryoku dans toutes les parties de son corps. Sous l'impulsion de son énergie spirituelle son corps réagit très rapidement. Elle dévia le couteau d'un geste vif de la main, tout en lâchant la ferraille, aussitôt suivit d'une balayette pour faire chuter l'homme pour finir en lui mettant la pointe du no-dashi, apparu comme par magie dans sa main, sous la gorge et le tout en moins d'une seconde. Sur ces entrefaites un Shinigami arriva, prit quelques secondes pour considérer la scène, chassa l'ivrogne étendu au sol et fit signe à la jeune fille de l'accompagner en direction du Seireitei. En chemin il lui explique que ce qu'elle avait à la main était un Zanpakuto, l'arme des Shinigamis. Si une telle arme s'était présentée à elle, c'est parce qu'elle avait le potentiel pour devenir Shinigami. Saeko prit un moment pour réfléchir tout en examinant le Zanpakuto, son Zanpakuto. Peut-être était-il temps pour elle de rembourser la dette qu'elle avait envers celui qui l'avait sauvée il y a des années de ça. Quand sa décision fut prise sa main se serra instinctivement autour de son arme. Elle accéléra le pas pour se mettre au même niveau que son guide et lui dit les mots suivants.


"D'accord, dites-moi ce que je dois faire maintenant."

Nouvelle vie, nouvelle tuile. (1667 càd milieu XVIIe - Début XIXe)
Avant toute chose son guide Shinigami posa tout un tas de questions pour évaluer plus en profondeur les connaissances de la jeune fille sur ses pairs, connaissances qui se révélèrent pas très étendues. Il décida donc de lui enseigner rapidement le minimum de connaissances nécessaire pour entrer à l'Académie Shinō, tout en espérant qu'elle en retienne assez pour que ça passe. Sa note se hissa à peine au dessus la moyenne mais cela suffisait pour qu'elle soit admise. Ce nouvel environnement était très dépaysant pour Saeko, tout était nouveau à commencer par l'atmosphère qui régnait dans ce lieu. Son instinct lui disait qu'elle n'avait jamais expérimenté ce genre de choses même dans la part de sa vie qu'elle avait oubliée, une sensation assez excitante. Son cursus se passa de façon plutôt banale sans vraiment de coup d'éclat à part peut-être le fait d'avoir assommer quelques camarades de classes masculins incapables de refréner leurs hormones. Ses camarades de promotion se rappelleront d'une jeune fille joviale ayant de l'énergie à revendre, toujours prête à apporter son aide mais qui parfois rêvasse en classe les yeux perdus dans le vague avec une petite larme au coin de l'œil, possible résurgence de sentiments qu'elle pouvait avoir eu quand elle était encore dans le Gensei. Ils se rappelleront aussi qu'elle appréciait les cours de Zanjutsu, Hohō, Hakuda et qu'elle faisait preuve d'un grande concentration lorsque l'on parlait de Bakudo alors même que les sorts lui opposaient de grandes résistances. Pendant les six années que dura le cursus elle passa avec succès toutes les étapes menant à la maîtrise du Shikai et à sa sortie elle décida de rejoindre la Treizième Division pour assouvir la soif de connaissances du monde qu'elle avait développée pendant ses études. L'intégration au sein de la Division fut assez facile du fait de son caractère plutôt facile à vivre, elle enchaîna les périodes missions dans le Gensei et de repos dans les quartiers de sa division pendant environ cent cinquante années. Seule ou en groupe elle ne rencontrait pas tellement de soucis mais sans qu'elle ne sache pourquoi certaines situations la bouleversaient plus que la normale, des situations du genre : un Hollow qui cherche à dévorer une jeune âme ou un Hollow qui s'en prend aux familles. C'était le genre de choses qui déclenchait en elle à la fois une grande peine et une grande colère. Colère qui parfois la conduisait à se comporter de façon imprudente et à la mettre en danger. Lorsque cela se produisait elle rentrait toujours blessée et à chaque fois les soigneurs lui disaient qu'elle avait eu énormément de chance. Si elle était accompagnée de camarades de missions ces derniers s'étonnaient souvent qu'elle s'en sorte à si bon compte car certains des coups qu'elle encaissait avaient l'air terrible, du genre à la couper en deux. Mais personne, pas même elle, ne remarquait les petits morceaux de matière blanche se désagrégeant progressivement qui tombaient des déchirures de son shihakushō. Cette routine installée au fil des ans aurait pu durer encore des centaines d'années mais un événement vint tout bouleverser, la guerre contre les Quincys et son point culminant : la Purge …

Au début cette attaque contre eux n'était qu'une rumeur, quelque chose qui ne devait jamais arriver, mais lorsque l'ordre tomba un sourd malaise s'empara d'elle. Son cœur était tiraillé entre son éthique personnelle, grandement influencée par l'enseignement de l'académie, et son devoir. Pour elle, si ils possédaient des pouvoirs ils n'en restaient pas moins humain et donc il fallait les protéger. Si ils faisaient quelque chose de mal il fallait prendre le temps de leur expliquer et de les aider à corriger leur façon de faire, les exterminer n'était pas une véritable solution. Pire à ses yeux cela allait à l'encontre des enseignements qu'elle avait suivi mais elle avait pour ordre de faire partie de l'assaut, protester ne servirait à rien … Elle rejoignit donc le poste qui lui avait été assigné à contre cœur, un conflit moral faisant rage dans sa tête. Les troupes du Gotei se mirent finalement en route pour le monde humain. Pendant la traversée du Dangai, son conflit moral se cristallisa en une seule et simple phrase : Je ne ferais que me défendre et défendre mes camarades. Un compromis qui lui brisait le cœur mais c'était le maximum qu'elle pouvait faire. Elle savait qu'il y aurait des conséquences au retour mais elle s'en fichait, au moins elle serait en accord avec ses propres principes. Une fois le Dangai traversé toutes les troupes prirent un moment pour se rassembler, une fois les derniers préparatifs accomplis l'assaut fut lancer. La bataille fut terrible, les coups volaient et le sang pleuvait, de nombreux combattants des deux camps tombaient autour de notre jeune Shinigami qui faisait son maximum pour protéger le plus de camarades possible. Le malaise qu'elle avait ressenti au moment de l'ordre se faisait plus pesant en elle au fil de la bataille, au point même qu'il se matérialisa dans sa tête sous la forme d'une voix horrible et dérangeante.


*Mais que fais-tu pauvre sotte ? Si tu veux protéger tes camarades tu dois tuer les ennemis. Tue les, tue les, TUE LES TOUS ! JUSQU'AU DERNIER.*

Cette voix qui venait de jaillir dans son esprit la déstabilisa, et une première flèche se planta dans son épaule. La douleur de cette blessure la fit redoubler de concentration pour parer d'autres volées qui arrivaient dans sa direction. Dans le même temps et pour tenter d'effacer cette horrible voix, elle se répéta à voix basse les mêmes mots, en boucle encore et encore.

"Les Quincys sont humains et j'ai juré de protéger tous les humains. Je n'en tuerais pas un seul même si ça doit me coûter la prison, même si ça doit me coûter la vie."

Malgré sa concentration d'autres flèches se plantèrent dans sa chair et l'horrible voix résonna de nouveau.

*Tsss, et tu crois que ça va les toucher, tu es une ennemie à leur yeux. Quelqu'un venu pour les exterminer … Tu comptes jeter ta vie aux orties comme ça juste pour un simple caprice d'idéaliste. Tu es décevante Saeko. Je vais te montrer ce qu'il faut faire alors.*

Un rire sinistre sortit de la gorge de la Shinigami tourmentée, un rire et une voix qui n'était pas les siens. Son corps bondit en avant sans son consentement et se rua sur les Quincys en écartant violemment ses camarades. Son bras armé s'abattit seul sur trois d'entre eux les laissant s'effondrer mollement dans des gerbes de sang, son corps continua sa course sanglante et le même rire sinistre résonnait dans sa gorge. Une bonne douzaine de Quincys tombèrent sans qu'elle ne puisse rien faire pour l'empêcher, un seul de ses yeux pleurait devant ce spectacle alors que l'autre avait changé d'apparence, comme si il ne lui appartenait plus. Soudain son corps stoppa, son visage se tourna vers deux enfants un peu à l'écart du champs de bataille, se serrant l'un contre l'autre en tremblant de peur. Elle sentit un sourire sournois se dessiner sur ses propres lèvres et elle comprit ce que son corps s'apprêtait à faire.

*Non arrête-toi. Ne fais pas ça. Ces enfants n'ont rien fait, ils sont innocents.*

L'horrible voix parla tout haut.

"Ce sont les ordres. Non ? Tous les Quincys doivent disparaître. Et puisque tu ne veux pas le faire, je prends ton corps et je le ferais à ta place. Et après je ferais bien plus. HA HA HA HA HA !"

Son corps s'approcha lentement, son bras se leva tout aussi lentement, comme si la voix qui avait prit le contrôle savourait ce moment et appréciait de la faire souffrir ainsi. Le bras s'abattit avec force.

"JE T'AI DIT D'ARRÊTER ! JE NE VEUX PAS FAIRE ÇA !"

La voix de Saeko fusa de sa propre bouche avec force, la volonté de la jeune femme avait été plus forte que le contrôle exercé par l'horrible voix. Ses genoux se dérobèrent et elle tomba au sol en haletant les yeux remplis de larmes. Elle remarqua devant elle un homme vêtu de blanc avec une lame bloquant son Zanpakuto ainsi que des morceaux de matière blanche au sol, cela ressemblait à quelque chose qu'elle ne connaissait que trop bien ... Se relevant difficilement, elle dévisagea le Quincy qui n'avait pas encore fait le moindre geste vers elle. À son expression stupéfaite elle devina qu'il avait tout vu et se demandait encore si c'était réel.

- Je te remercie Quincy d'avoir arrêter ma lame, je ne contrôlais plus mon corps.
- Ce masque qui se matérialisait sur votre visage et ce Reiatsu que je ressentais. Je n'ai pas rêvé ?
- Non, il semblerait bien que mon corps ai été infecté par un Hollow, quelle ironie ... Et quelle honte ! Prend ces deux enfants avec toi et fuis loin d'ici, mes camarades sont venus pour vous faire disparaître, les idiots … Mais avant de partir, il faut que tu me tues. Dans mon état je suis bien trop dangereuse pour avoir le droit de vivre.
Dit-elle d'un air sombre.
- Je refuse.
- Quoi ?! Mais …
- Non je refuse.
Coupa-t-il. Je ne vous tuerais pas, vous avez tout fait pour sauver ces enfants et repousser cette horreur. Vous avez réussi une fois, vous pourrez le refaire. Et peut-être avec le temps vous trouverez le moyen de l'éliminer.
- Je suis une Shinigami, mes pairs veulent vous exterminer, et en plus j'ai un Hollow à l'intérieur de moi, ça te donne deux raisons pour me faire disparaître.
- Mais je ne le ferais pas, vous êtes le genre de Shinigami dont mon peuple à besoin, quelqu'un qui cherche une autre solution à notre conflit. Peut-être que pour le moment ça n'a pas beaucoup de poids mais l'avenir n'est pas encore écrit. Vous aurez peut-être du poids plus tard. Je vais suivre votre conseil et partir avec eux.


Il tourna les talons, prit les enfant et disparu.

"Tu es certainement aussi idéaliste que moi … Mais dans mon état je n'ai aucun avenir. Je serais mise à pourrir en prison ou pire exécutée puis disséquée pour comprendre comment cette saloperie est entrée en moi … Je ferais mieux de disparaître aussi …"

Sur ces mots elle rengaina son Zanpakuto, essuya ses larmes, fit de son mieux pour effacer sa présence et disparu d'un shunpo.

Exil (Début du XIXe - 2017)
Après la choquante révélation de la présence d'un Hollow en elle, Saeko fuit la bataille de toutes ses forces. Elle fuyait pour se cacher et cacher la présence de cette immonde impureté dans son âme, elle fuyait pour protéger ses camarades et les Quincys de cette monstruosité qui ne semblait rêver que de sang et de combat. Elle fuyait aussi en espérant que tout cela n'était qu'un mauvais rêve et qu'elle se réveillerait à un moment ou un autre. Sa fuite désespérée la conduisit dans un petit bois au pied du Mont Ena qui, étrangement, ne se trouvait qu'à une petite soixantaine de kilomètres, à vol d'oiseau, du lieu ou s'était déroulé sa vie humaine. C'était un lieu isolé et peu fréquenté mais qui possédait assez de ressources pour lui permettre de survivre seule et surtout loin de tout. Elle passa les premiers temps de cet exil volontaire assise sur les flancs de la montagne à regarder le paysage tout en laissant ses pensées vagabonder pour essayer d'oublier le jour fatidique de la révélation. Peine perdue, à chaque fois qu'elle pensait avoir retrouver un peu de sérénité un souvenir issu de la bataille faisait irruption dans son esprit et la ramenait à la dure réalité. Comme le calme ne l'aidait pas, elle décida de reprendre son entraînement à la base et de développer ses capacités de façon autodidacte, cela permettrait d'occuper son esprit et la forcerait à se concentrer, bloquant ainsi toute pensée parasite. Pendant plusieurs dizaines d'années elle s'imposa un programme et une routine stricte, quelques fois interrompus par le passage dans ce coin isolé d'une troupe de brigands ou d'anciens samouraïs que la nouvelle époque avait dépossédée de leurs privilèges et prérogatives. Elle écoutait leurs conversations avec attention pour glaner des informations sur cette époque Edo que beaucoup n'appréciait pas mais aussi pour distinguer dans les événements contés l'éventuelle trace d'activité spirituelle qui pourrait se rapprocher de sa retraite. L'époque avançant les passages qui se faisaient de plus en plus nombreux et le caractère de l'exilée volontaire la forcèrent parfois à intervenir en assommant certains grigous qui avaient pour intention de détrousser les rares honnêtes gens qui passaient. Ses actions entraînèrent rapidement la création d'une légende paysanne disant que le kami d'Ena-san détestait les voleurs et autres personnes malintentionnées, et que tout voyageur passant à ses abords en serait protégé. Cette petite légende fit venir dans la retraite de la jeune fille une personne qui allait influencer sa vie bien plus que ce qu'elle aurait pu imaginer.

C'était un jour calme comme elle les appréciait, Saeko était en train de converser avec son Zanpakuto sur les dernières étapes à franchir pour la maîtrise du Bankai quand une voix amicale se fit entendre.


"Je ne pensais pas croiser une jeune fille dans cet endroit reculé et surtout dans une tenue aussi étrange."

Son regard se tourna vers le nouveau venu et fut quelque peu surprise de tomber nez à nez avec un vieux moine shinto. Son regard balaya ensuite les alentours pour vérifier si il n'y avait pas quelqu'un d'autre mais personne. Son regard revint sur le moine et son visage afficha une expression perplexe.

- Vous pouvez me voir ? Demanda-t-elle étonnée.
- Bien sûr que je peux vous voir. Pourquoi cette question étrange ?
- Vous êtes le premier humain capable de me voir que je rencontre ...
- Humain ?
Le vieil homme paru réfléchir un moment. Ho, je vois ! Vous êtes un esprit. Certainement le kami de Ena-san. Je suis d'autant plus surpris, je ne m'attendais pas à croiser une Princesse de la Montagne. J'avais eu vent de cette discrète légende disant que la montagne protégeait les voyageurs de ceux qui leur voulaient du mal.

La tête de Saeko se pencha légèrement sur le côté à mesure que le moine parlait car elle ne comprenait pas à quoi il faisait référence, seule sa dernière phrase la fit tilter. Il semblerait qu'elle s'était un peu trop fait remarquer.

- En effet je suis celle qui protège les voyageurs innocents mais je ne suis en aucun cas le kami de la montagne. Je suis une Shinigami.
- Une Shinigami ? Intéressant … Mais cela n'explique pas pourquoi vous êtes ici depuis si longtemps, ce n'est pas votre rôle.


Le moine était perspicace et cela mettait la jeune fille mal à l'aise. Alors qu'elle se demandait ce qu'elle pouvait répondre, le vieil homme tourna les talons et s'éloigna.

- Je vois que je vous aie mise mal à l'aise. Ce n'était pas mon intention, je vais donc me retirer pour le moment. Je reviendrais vous voir demain et je ne vous interrogerais pas. J'attendrais que vous vous sentiez prête. Lança-il en partant.

L'exilée mit un certain temps à se remettre de cette rencontre étonnante et se remit à l'entraînement. Une petite appréhension persistait quand même en elle, avait-elle fait parler d'elle au point que la Soul Society en soit informée ? Le lendemain le moine revint comme promit et s'assit au pied d'un arbre sans dire un mot, elle le remarqua mais continua ses exercices sans se préoccuper de lui. Le petit manège dura plusieurs mois durant lesquels ils échangèrent des banalités. Elle s'était rapidement habitué à la présence du vieux moine mais éprouva pendant longtemps une appréhension à l'idée de partager son passée avec le vieil homme. Puis un jour, elle finit par lui faire part de sa situation dans les grandes lignes.

- Je n'ai pas tout comprit de vos propos, je vais donc récapituler rapidement. Interrompez-moi si cela vous parait incorrect. Vous étiez humaine avant de devenir Shinigami, vous avez appris les voix de vos pairs et avez servit auprès d'eux avant de vous enfuir parce que vous avez constaté la présence d'une part sombre en vous qui semble grandir et qui a failli prendre le contrôle.
- Je ne pense pas qu'il soit correct de définir ce monstre comme une part de moi-même.
- Au contraire ma chère, selon moi c'est une définition qui convient parfaitement à votre cas. Ces démons que vous combattiez et qui vous ont blessé avaient-ils un quelconque pouvoir de possession ?
- Pas à ma connaissance et si c'était le cas pour l'un d'entre eux je pense que cela se serait déclarer plus tôt.
- C'est aussi mon avis, il n'y a qu'une explication possible : cette sombre part de vous était là depuis le début. Vous étiez peut-être plus prédisposée que vos pairs sans le savoir mais le plus important n'est pas là. Ce monstre comme vous l'appelez fait partie de vous que vous le vouliez ou non. Il faut donc que vous le discipliniez pour qu'il ne vienne plus vous déranger à un moment inopportun. Il faut que votre volonté soit plus forte que lui, que vous le battiez à son propre jeu. Il est vous et ne doit pas se voir comme indépendant car sans vous il n'est rien.
- Ce que vous dites est censé mais je vais avoir du mal à admettre cet état de fait.
- Peut-être mais c'est la seule façon pour que vous soyez en paix avec vous-même quelle que soit la voie que vous souhaitez emprunter.
- Je vais travailler la question, merci pour ces bonnes paroles digne d'un saint homme.
- Ho, vous me flattez là.


Tout deux éclatèrent d'un rire sincère à ces paroles. Ils se séparèrent ensuite, Saeko retournant à son entraînement solitaire et le moine shinto retournant s'occuper d'affaires urgentes qui l'appelaient. Il promit néanmoins de revenir la voir quand il aura réglé ces affaires, dans une semaine ou deux. Les bonnes paroles du moine avaient apaisé la jeune fille, la peur de ce Hollow intérieur était toujours là mais elle était décidée à tout faire pour ne pas se laisser submerger par lui. À défaut de pouvoir s'en débarrasser autant le soumettre pour qu'il ne fasse plus d'ennuis, mais une question restait fermement ancrée dans son esprit : qu'allait-elle devenir après cette soumission … Quelques jours passèrent alors qu'elle continuait son entraînement avec application, mais il fut interrompu une nouvelle fois par une visite inattendue qui cette fois-ci n'avait rien d'agréable, plus cauchemardesque qu'autre chose d'ailleurs. C'était un groupe de sept Adjuchas et le leader du groupe semblait satisfait de sa prise. D'après ce qu'elle avait saisi, ils venaient d'arriver du Hueco Mundo et étaient à la recherche d'un bon repas, en l'occurrence elle … Le combat s'engagea violemment, normalement les Hollows mineurs ne posaient pas réellement de soucis mais là c'était une tout autre histoire, les Adjuchas étant bien plus puissants et bien plus intelligents que leurs camarades mineurs. Saeko était en grande difficulté et encaissait les blessures à répétition, si elle ne trouvait pas rapidement un plan sa fin arriverait prestement. Le Shikai libéré et les nombreux coups portés lui permirent de réduire, difficilement certes, la troupe de moitié avant de se sentir transpercée par ce qui semblait être la queue du leader Adjuchas et la réalité s'effaça.

Lorsque son esprit se refocalisa elle constata qu'elle était dans son monde intérieur, l'esprit de son Zanpakuto n'était pas là, pourtant il y a avait une présence en plein milieu du lac de caldeira, elle s'approcha de cette présence et fut quelque peu surprise par l'aspect de cette présence. C'était elle mais en négatif, vêtue de blanc et avec des yeux noirs et or, le sourire mauvais de cette copie négative ainsi que son rire lui fournirent les informations manquantes pour identifier cette pâle imitation.


- Alors comme ça tu es le Hollow qui me parasite. Tu aurais au moins pu avoir la décence de ne pas copier mon apparence ... Qu'est-ce que je fais ici d'ailleurs, j'ai un combat à mener au cas où tu l'avais pas remarqué.
- Tu parles, t'es en train de te faire défoncée. C'est pour ça que je suis intervenue et j'ai attiré ta conscience ici. Si tu meurs comme une gourde contre l'autre et sa bande, je meurs avec toi et c'est pas vraiment une bonne option pour moi. Et pour l'apparence je suis pas responsable, j'ai pas choisi malheureusement.
Répondit la copie avec un air supérieur.
- Et cela est ta meilleure idée ? Me faire venir ici ? Y plus personne aux commandes de mon corps en ce moment. Dit l'originale sur un ton méprisant.
- Détrompe toi ma chère, je fais couler ma puissance dans ce corps. Le trou que l'Adjuchas y a percé n'est pas un problème et l'instinct de survie est en train de faire le travail à ta place. Maintenant que ce corps a accès à mes pouvoirs tout devrait se passer impeccablement bien.
- Et donc que faisons nous pendant que mon corps bouge tout seul ? On s'assied autour d'une table et on prend le thé ?
- Non, j'ai une meilleure idée. Je te défonce ici et maintenant pour prendre possession de ce corps et être libre.


La copie négative se mit en position de combat et se lança sur l'originale à mains nues en poussant un cri. Et un nouveau combat éclata, cette fois dans le monde intérieur de la Shinigami, ayant pour but le contrôle du corps commun. Les paroles du vieux moine lui revinrent alors à l'esprit et Saeko sourit, c'était là une bonne occasion de mettre en application ses conseils et discipliner ce Hollow trop sûr de lui, de préférence rapidement pour retourner à la réalité et finir l'autre combat. Le combat fit rage pendant un long moment entre la Shinigami et son Hollow personnel, tout l'arsenal y passa. Les pieds et poings, les sorts, le Zanpakuto, le Shikai. Le Hollow semblait avoir légèrement l'avantage en copiant les techniques de son hôte mais cette dernière ne faiblissait pas. Même lorsque sa copie planta une lame dans son corps, elle résista encore en saisissant le bras de son adversaire et y déversa directement son Reiatsu. La copie hurlait de douleur au fur et à mesure que l'énergie de son adversaire se mêlait à la sienne.

- On dirait bien que ce combat touche à sa fin, je resterais la maîtresse de ce corps. Va falloir que tu fasses avec tu fais partie de moi et non l'inverse.
- Tu parles ... Tu me détestes autant que l'autre à l'extérieur, tu veux que je disparaisse et ...
- On peut tout de même trouver un terrain d'entente. Je ne sais pas comment tu es arrivée en moi mais le fait que tu as mon apparence tend à prouver que tu es une part de moi maintenant. Autant passer un accord qui nous serait mutuellement bénéfique, tu ne crois pas.
- D'accord ... Mais ne croit pas qu'on en a fini pour autant.


Sur ces derniers mots la vision du monde intérieur se dissipa et la réalité refit son apparition. La Shinigami s'effondra de fatigue dans une masse de matière blanchâtre se désintégrant, son regard croisa celui de la tête du leader du groupe qui chutait un peu plus loin. L'expression stupéfaite sur son masque indiquait que son plan avait lamentablement échoué. S'appuyant sur un bras pour ne pas s'étaler complètement, la double victorieuse tournait la tête dans tout les sens pour voir si il restait des ennemis. Le petit coin de forêt était totalement dévasté mais pas la moindre trace de Hollow, son corps en mode automatique avait exterminé toute la troupe. Elle examina ensuite son corps au travers des déchirures de son uniforme, pas une trace de blessures.

*Quelle genre de puissance a été déployée pour faire ce carnage et me soigner en même temps ?*
*Ton pouvoir combiné au mien mais je dois admettre que c'est un petit peu abusé.*
*La grande question maintenant c'est que sommes nous devenues ?*
*Pas la peine de poser la question, j'en pas la moindre idée.*
*C'était une question rhétorique …*

Après un repos et un repas bien mérité, la jeune fille rapiéça tant bien que mal sa tenue et reprit l'entraînement jusqu'au retour du vieux moine. Lorsque ce dernier revint, elle lui raconta sans trop de détails les derniers événements et lui annonça qu'elle allait se mettre à vagabonder pour éviter que ce genre de problèmes ne se reproduisent et surtout pas en présence d'innocents. Il acquiesça, elle le salua et disparue d'un shunpo. Ses pérégrinations l'entraînèrent dans tous les coins et recoins du Japon. Au début du XXe siècle, sa route croisa celle de d'Urahara Kisuke et des autres fuyards après l'incident du Hōgyoku. Cette rencontre fut une vraie bénédiction pour elle car elle put non seulement avoir un résumé de ce qui s'était passé à la Soul Society pendant son absence mais aussi des renseignement sur son état actuel. Son cas intéressa énormément Urahara car elle était devenue une Vizard sans l'aide du Hōgyoku. Après avoir entendu l'histoire de la jeune femme, il théorisa que le Hollow-loup qui l'avait attaqué quand elle était encore une simple âme devait avoir un pouvoir de contamination ou de possession qu'il n'a pas pu exercer dans sa totalité avant de mourir. Ce petit fragment de Hollow s'est développé en elle doucement au fil du temps, ce qui a permis la cohabitation des deux êtres sans provoquer le suicide de l'âme. En échange de quelques échantillons d'elle pour une étude plus approfondie, elle obtint un gigai, avec tous les accessoires, qui lui permettrait de se fondre dans la société humaine et accessoirement des uniformes neufs. Après cette rencontre la jeune fille put observer le monde du point de vue humain, changeant régulièrement de lieu et d'identité pour éviter de trop se faire remarquer avec un corps qui ne vieillissait pas. Elle vécu la première guerre mondiale avec les civils japonais, visita ensuite la Chine où elle apprit le kung-fu et le wushu. En 1945, elle était à Hiroshima après la bombe pour effectuer le konsō sur les nombreuses victimes. Elle parti ensuite pour les États-Unis et était présente dans la foule le 22 novembre 1963 à Dallas. Par la suite elle visita la France et le Royaume-Uni. Durant son périple elle se fit régulièrement passer pour une étudiante pour se tenir au courant de l'évolution de la société et des technologies. Après plus d'un siècle de vadrouille de par le monde et après avoir fini un cursus de lycéenne dans une école anglaise, elle prit la décision de rentrer au Japon.

De nos jours, sous le nom de Yamahime Saeko, elle prit l'avion en direction de Japon et de Karakura. C'est en étant totalement ignorante des derniers événements qu'elle remit les pieds au Japon.


6270 mots

       

       

   ۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Yann
   ۞ AGE DU JOUEUR : 31 ans
   ۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ?
Google is my spying friend ^^
   ۞ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ?
Il semble correspondre à ce que j'attends d'un Forum RP.
   ۞ PARRAINAGE ? Il en faut un ?
   ۞ DOUBLE COMPTE ? Non.
   ۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Tous les jours.
       


Dernière édition par Yamahime Saeko le Mar 15 Mar - 23:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Capitaine de la Division 5

avatar
Masatsugu Kioku

Age : 24
Messages : 609

Avatar : Capitaine de la cinquième division / Responsable de l’académie

Sanctions : Clean


Feuille de l'esprit
Level: 71
XP:
6216/10400  (6216/10400)
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: Yamahime Saeko [Fini !] Mer 16 Mar - 14:48

très bonne prez et agréable à lire. L'incohérence repéré a bien était modifier. Je laisse une collègue faire une seconde évaluation.

Revenir en haut Aller en bas
http://bleachsoulofeternity.forumactif.org/

Vizard

avatar
Suru Izunari

Messages : 55


Feuille de l'esprit
Level: 72
XP:
7210/10800  (7210/10800)
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Re: Yamahime Saeko [Fini !] Mer 16 Mar - 14:52






A nouveau, je te souhaite tout d'abord la bienvenue. Je vais donc procéder à la notation de ta fiche de présentation !

Ma notation a été effectuée de la façon suivante : J'ai considéré que tu avais la moyenne en Originalité, Cohérence et Qualité, ajoutant ou soustrayant des points en fonction des éléments qui m'ont percutée, de façon à être la plus juste possible. Si tu désire le détail de ma notation, avec tous les détails que j'ai relevés, je peux te les communiquer ici ou par MP. ~

Dans l'ensemble. C'est une excellente fiche (et aussi la première que je note ici), et j'ai essayée d'être la plus juste possible.

En originalité, tu obtiens un 12/15. En effet, l'histoire de ton personnage n'en fais ni trop, ni pas assez. Quelques éléments se démarquent, notamment dans les rencontres de Saeko, qui incluent des personnages intéressants.

En cohérence, tu obtiens un 15/20 (après correction). C'est une note assez dure, mais je m'explique en quelques mots. Dans un premier temps, le fait de ne pas retourner à la Soul Society après avoir désertée implique que Saeko est techniquement condamnée à mort. Hors, après coup, son histoire ne montre plus aucun Shinigami ? Seulement des Hollow ? Tu stipule avoir employé ton premier Bankai, cependant c'est une pente très glissante... Nous aurions pu l'entendre si tu avais été validé niveau 72 ou 73, puisque c'est en plus un élément passé, hors ce n'est pas le cas. Tu n'est pas en mesure d'utiliser une forme quelconque du Bankai. Autre soucis encore, la lutte contre ton Hollow à été canalisée par un Adjuchas et de simples Hollow... Il est notable qu'il faut en théorie un minimum de deux niveaux capitaine ou équivalant pour contenir une Hollowification. Donc ton courroux à logiquement du se reporter ailleurs ? De façon plus fine, la part du hasard est très importante dans ta fiche. Les éléments conducteurs apparaissent ça-et-là, sans réelle justification, ce qui te fais perdre quelques points (le hollow loup, le Shinigami, le vieillard dans le village du Rukongai, la barre de ferraille comme ça au sol, le vieillard sur Terre...)
A ta décharge, ton parcours Shinigami est très habile, tout comme te servir de la purge des Quincy. Et il m'était impossible de noter trop sévèrement, tout simplement parce que c'est ton premier compte ici et que certains éléments ont le droit de t'échapper.

Enfin, qualité de la narration... tu obtiens un 18/20 ! C'était assez excellent, je me suis régalée. Je pensais que j'allais galérer comme pas possible en prenant des notes à côté pour t'expliquer mes notations, mais non ! C'est passé comme une lettre à la poste, sauf au début, où les bornes chronologiques se superposaient un peu, mais c'était pour soutenir la culture du lecteur, donc je valide tout de même la démarche.


Pour les notes plus objectives :

En Longueur, tu obtiens un 15/15 sans trop de difficultés. En effet, je crois que tu détiens le record de la fiche la plus longue du forum pour le moment, alors il me semble justifié.

En Orthographe, tu obtiens un 4/5. Globalement c'est très correct, mais il manque quelques traits d'unions par-ci par-là, et quelques mots mal orthographiés... "flans" au lieu de "flancs" est le premier exemple qui me vient à l'esprit, mais si tu trouve ça injustifié, je t'invite à copier coller ta fiche sur Word pour constater par toi même.

Ainsi, pour ma note, tu obtiens un niveau 64.

Mis en relief à la note de mon collègue, tu obtiens donc une moyenne de 64.5, ce qui te permet donc d'atteindre le niveau 65 à la validation !

Félicitation, tu peux maintenant te lancer sur ta fiche technique !













Revenir en haut Aller en bas

Vizard

avatar
Suru Izunari

Messages : 55


Feuille de l'esprit
Level: 72
XP:
7210/10800  (7210/10800)
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Re: Yamahime Saeko [Fini !] Mer 16 Mar - 15:03






Suite à une éligibilité évidente au test RP, tu as choisie le sujet suivant :

« Durant tes voyages, tu t'es retrouvée dans un petit village sur d'anciennes Terres indiennes, dévasté, complètement brûlé. Des âmes sont présentes, mais elles semblaient confinées dans le mutisme. A toi d'enquêter pour les aider, si tu le souhaite. Dans les alentours, tu trouveras une mine, un vieux temple, un lac, une forêt et un paysage montagneux. »

Nous t'imposons un minimum de 1 500 mots pour effectuer cette tâche.

Bon courage !












Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Yamahime Saeko [Fini !]

Revenir en haut Aller en bas
Yamahime Saeko [Fini !]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires-
» Yamahime Saeko -Contructionn Terminée (Enfin)-
» Yamahime Saeko, l'Eternelle Etudiante. [En Cours - à la recherche des techniques perdues]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Soul Of Eternity :: Avant-Rpg :: Présentations-