Partagez|
Voyage InitiatiqueVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Kyoya Kudo

Messages : 18


Feuille de l'esprit
REIATSU:
700/10000  (700/10000)
REIRYOKU: 5391
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Voyage Initiatique Dim 11 Nov - 0:02




Voyage initiatique

Le voilà enfin le jour où je pourrais enfin me tirer de ce trou pourri qu'est le Rukongai. Inuzuri ne me manquerait certainement pas. Devoir sans cesse mettre en pièces les imprudents qui osaient encore me défier pour me dérober des vivres et voler pour survivre était on ne peut plus agaçant. Avec de tels minables, jamais je ne pourrais devenir comme lui. Ma décision était prise depuis bien longtemps : je voulais devenir Shinigami. Mais pour le devenir, il faudrait que je passe plusieurs étapes... La première étant particulièrement ennuyeuse : l'admission.

Non mais franchement, j'aimerais bien dire deux mots au sale con qui a décrété qu'il faudrait se rendre à la porte la plus proche pour demander un rendez-vous et puis aussi... Écrire une lettre ! Ils se croit où le type qui a instauré cette façon de recruter ? J'ai tellement pas envie d'écrire leur lettre à la con ! On est militaires, pas journalistes ! C'est ça le Gotei 13 sérieusement ?!

Et donc je faisais actuellement route en direction de la porte Sud puisque c'était elle la plus proche. Une chose était sûre, ça serait un véritable voyage. Voyage qui avait déjà débuté puisque j'avais déjà quitté mon quartier et faisais route en direction du 77ème. J'étais bien équipé pour l'occasion : je portais au dos un sac contenant suffisamment de vivres pour plusieurs journées, volées au préalable. Pour demander le rendez-vous, il me faudrait traverser les 78 quartiers. Et la lettre ? Je l'écrirai quelque part sur la route, c'est chiant putain !

Mais sur cette même route, j'eus une surprise de taille : alors que j'étais en forêt, quelle fut ma surprise lorsque j'entendis quelque chose ou plutôt quelqu'un qui poussait un cri perçant, comme si on était en train de l'étriper ! Il me fallut peu de temps pour en découvrir la source : un bébé qui braillait, pleurait, hurlait de toutes ses forces par terre. Aucune trace de la présence de qui que ce soit d'autre. Un enfant abandonné.

- Ta gueule, j'ai pas signé pour être nounou non plus merde !
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Kyoya Kudo

Messages : 18


Feuille de l'esprit
REIATSU:
700/10000  (700/10000)
REIRYOKU: 5391
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: Voyage Initiatique Dim 11 Nov - 13:13




Voyage initiatique - Le braillard


Après avoir commencé à m'éloigner de l'insupportable microbe qui surenchérissait de plus belle avec d'autres pleurs de minable une idée complètement stupide me vint en tête : et s'il s'agissait en réalité d'un test ? Et si l'examen avait déjà commencé sans que je le sache ? Des mômes insupportables comme lui j'allais devoir en protéger que je le veuille ou non... Et c'est ainsi que je fis l'erreur de revenir sur mes pas et d'attraper dans mes bras le machin tout baveux qui semblait être malheureusement être un humain. Il ne cessa pas de pleurer... Bien au contraire, le fait que je me saisisse de lui avec la délicatesse la plus inexistante ne fit que le faire hurler encore plus fort...

- Putain mais tu vas la fermer oui ?!

Une agression verbale qui ne fit qu’aggraver encore la situation puisque désormais en plus de hurler à m'en crever les tympans, ce machin remuait dans tous les sens, se débattait dans un effort désespéré, ne souhaitait plus rester dans mes bras. Et là, je craquais : je balançai violemment le paquet dans les airs, complètement saoulé, incapable d'en endurer une seconde de plus. Quelques instants de silence puis il riait dans les airs en redescendant.

Un peu abasourdi, je l'attrapai machinalement... Puis il pleura, hurla à nouveau de plus belle. Je compris que ce truc serait insupportable jusqu'au bout au point que je doive jongler avec son corps pour le calmer. Désireux de me débarrasser au plus vite de lui de n'importe quelle manière qui ne me fasse pas trop défaut pour l'examen, je me mis en route pour le quartier suivant tout en continuant de lancer son corps dans les airs avec adresse, telle une vulgaire balle.

Hélas, c'était évident : cela ne fonctionna que durant un moment puisque non seulement je me mis à fatiguer progressivement de lancer ses 3kg dans les airs en chaîne, mais plus chiant... Son corps lui-même ne tint pas le coup et expulsa un répugnant filet de bave et de vomi mêlés en plein dans le visage. Mon sang se mit à bouillir et en un instant, le démon était à nouveau au sol, poussant à nouveau ses cris perçants.

- Vas crever hors de ma vue, putain de gosse !


Cette fois, je le laissais pour de bon ici, peu importait que ça me fasse perdre des points à l'examen à cause de cet acte, je vais signer pour être militaire moi, pas pour faire la garderie ! D'un côté, je me demandais bien comment un môme pouvait s'être retrouvé abandonné dans la forêt, même si je connaissais pertinemment la réponse : la pauvreté omniprésente... Mais il trouverait une autre personne pour s'occuper de lui... Ou il crèverait comme une merde. Telle était la loi du plus fort.


Dernière édition par Kyoya Kudo le Dim 25 Nov - 17:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Kyoya Kudo

Messages : 18


Feuille de l'esprit
REIATSU:
700/10000  (700/10000)
REIRYOKU: 5391
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: Voyage Initiatique Sam 17 Nov - 10:51



Voyage initiatique


À priori, dans le 77ème quartier de la zone Sud, les choses ne semblaient pas bien différentes d'Inuzuri. Le constat y était le même : désordre, pauvreté, désolation et injustice régnaient maître de ces lieux. Des débris en tous genres ici et là au sol, des bâtiments délabrés dont les parois fissurées pourraient céder à tout moment, enfin, lorsqu'elles ne figuraient pas déjà parmi les nombreux débris. Et il faut dire qu'avec les affaires que j'avais emporté, j'attirais le regard de certains qui se tenaient en groupe. Aucun ne vint à ma rencontre. Nombreux étaient les abrutis qui se contentaient de dormir contre un mur.

Et il faut dire que s'il y avait bien des cibles parfaites pour les voleurs, c'était les idiots assoupis de ce genre qui avaient la connerie de garder des objets d'une quelconque valeur près d'eux. Les personnes qui semblaient les plus fréquentables avaient un regard fuyant et hésitant et préféraient se presser. La crainte se lisait sur leur visage. Ils vivaient comme j'avais pu le vivre à une époque ce quotidien de violence, de persécution et de délits. Les enfants semblaient peu nombreux dans le quartier mais je pus tout de même en voir un petit groupe qui s'amusait de façon stupidement insouciante.

Toutes ces personnes ne représentaient pour moi que des déchets, le bas de l'échelle. Mais des déchets qui seront sous ma responsabilité à l'avenir. Voyons au moins le bon côté des choses : ils ne pourraient être pires que l'être que j'avais pu rencontrer précédemment dans la forêt. Cela serait le prix des avantages d'un Shinigami. Être Shinigami me permettrait d'éviter la misère, de me confronter à des adversaires plus puissants, obtenir la gloire et la renommée qui m'étaient dues, montrer à tous qui était le meilleur.

Je pus quitter le quartier sans encombres et ainsi j'étais déjà en route pour le quartier suivant. De la même façon, j'ai traversé plusieurs quartiers, traversé des chemins... Parfois je faisais halte quelques instants pour boire ou pour casser la croûte, mais jamais je ne m'éternisais. La pénombre finit par tomber, ce qui me contraignit de faire halte faute de ne même plus percevoir correctement les alentours dans l'obscurité ambiante.

Je devrais dormir dehors, personne n'accepterait de me recevoir. Pas sans une idée derrière la tête telle que me dérober toute la nourriture et boisson dont j'étais en possession. Une perspective qui dissuaderait bien des personnes, à raison. La froideur d'une nuit, c'était quelque chose. Je sortis un fin drap que j'avais emporté qui serait hélas bien insuffisant à me chauffer. N'ayant pas réfléchi suffisamment, je n'avais pas le nécessaire pour faire un feu de fortune. La nuit sera longue.


Dernière édition par Kyoya Kudo le Dim 25 Nov - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Kyoya Kudo

Messages : 18


Feuille de l'esprit
REIATSU:
700/10000  (700/10000)
REIRYOKU: 5391
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: Voyage Initiatique Dim 18 Nov - 11:20




Voyage initiatique - Nuit


La nuit fut longue telle qu'elle s'était annoncée : l'atmosphère était si glaciale que j'eus des difficultés à trouver le sommeil. Ma position n'était pas non plus des plus confortables il fallait dire : allongé contre la terre sale et glaciale. Mes affaires étaient cachées sous ma couverture, une précaution qui ne serait pas de trop. Les bruits de provenance inconnus se faisaient nombreux et réguliers. Il y avait souvent des craquements, des cris d'animaux. La lune n'était pas de sortie alors l'obscurité n'était que plus présente.

J'étais habitué à dormir de la sorte, ce n'était pas forcément la chose la plus rare dans mon quartier... Mais habitué ou non, passer une nuit dehors était difficile, surtout que nous n'étions plus en été. Le temps était long, très long. Chaque seconde à attendre sous cette température, sans parvenir à y trouver le sommeil ne s'en faisait que plus lourde. D'autant plus que les bruits non identifiés successifs ne faisaient que me faire me méfier de mon environnement. Je me sentais comme épié, une proie facile, vulnérable. Un sentiment des plus répugnants pour moi.

Néanmoins, plus ce même temps extrêmement long et lourd passait, plus mes paupières se faisaient lourdes. La fatigue commençait à avoir raison de moi. Je ne tentais même pas de résister : j'avais besoin de ce sommeil providentiel pour continuer mon long voyage le lendemain. Mes forces me quittèrent puis soudain, le véritable néant.

Sursaut. Le chant d'un oiseau m'avait tiré de mon sommeil. Le matin était arrivé. Mon corps était glacial, affecté par cette longue et fraiche nuit. La nuit avait été mauvaise alors j'étais toujours désorienté et somnolant. Cependant, je ne pouvais pas me permettre de traîner pour autant : le chemin serait encore long, très long. La moindre seconde de marche supplémentaire serait précieuse. Et après m'être enfin levé...

- JE VAIS LE METTRE EN PIÈCES !

Plus là. Tout avait disparu. Tout ce qui me restait était le fin drap dont je m'étais enveloppé. Le reste avait été dérobé. Avec ça, il n'était plus question de continuer le chemin pour le moment. Pas avant d'avoir massacré celui ou celle qui avait eu l'arrogance de se mettre en travers de mon chemin et surtout récupéré mes affaires.  Hors de question d'avoir faim et soif pendant tout le trajet. Et si je devais arriver trop tard à la porte ? Tant pis, on ne me défiait pas impunément.


Dernière édition par Kyoya Kudo le Dim 25 Nov - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Kyoya Kudo

Messages : 18


Feuille de l'esprit
REIATSU:
700/10000  (700/10000)
REIRYOKU: 5391
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: Voyage Initiatique Dim 25 Nov - 17:21




Voyage initiatique - Poursuite



Retrouver la trace des affaires qui m'avaient été dérobées dans la nuit ne serait pas une affaire bien compliquée : des traces se trouvaient au sol, plutôt petites, circulaires, qui se distinguaient assez aisément sur la terre. Des traces que je suivis bien évidemment. Celui qui m'avait défié m'entendrait. Les traces se dirigeaient en direction de là d'où je venais puis proches du quartier précédant, elles commençaient à indiquer une direction différente. Je m'étais hâté, pensant que les traces finiraient bien par s'effacer et j'avais bien raison : peu à peu, les traces se firent moins nombreuses.

Puis près d'une imposante colline, elles se stoppèrent. Plus rien. Je devrais faire avec cette bien maigre piste pour retrouver le coupable. Monter la colline ne serait probablement pas une mauvaise idée afin d'observer l'environnement alentour. Une fois celle-ci gravie, je fis un mouvement rotatif, parcourant du regard tous les alentours et là, bingo : un homme qui faisait route à dos de sanglier, mon sac au dos. Il se dirigeait en direction d'une habitation qui semblait assez lointaine et certes modeste, mais pas aussi délabrée que celles qu'on pouvait trouver dans les quartiers.

Je n'aurais aucune chance de le rattraper dans ces conditions s'il n'était pas bel et bien en train de se rendre dans cette habitation. S'il la dépassait, s'il ne s'arrêtait pas alors le retrouver deviendrait une belle prise de tête. Mais même ça ne serait plus suffisant à m'arrêter après la contrariété que l'opportun m'avait causé. Sans attendre, je pris de l'élan puis me mis à dévaler avec agilité la colline. Et là BAM, mon pied buta dans un petit trou dans la terre, me faisant totalement perdre l'équilibre.

Heureusement, je pus juste à temps faire un mouvement de côté pour éviter le choc au niveau de la tête, ce qui eut pour effet de me faire dévaler le reste de la colline en roulant sur le côté. Une fois en bas, alors que mes bras étaient endoloris, je me remis en course. Même si jamais le fuyard s'arrêtait bel et bien là bas, rien ne me garantissait qu'il y resterait longtemps. La course fut longue et épuisante, j'avais clairement sous-estimé la distance qui me séparait du lieu observé depuis ces hauteurs.

Aucune idée de s'il s'y était engouffré, mais le sanglier était là, retenu à l'une des parois de l'habitation par une corde attachée à l'une de ses pattes. C'était pas une fois arrivé que j'allais me dégonfler alors je parcourus les quelques mètres qui me séparaient encore de la porte puis avec violence, j'assénai un coup de pied à celle-ci pour tenter de l'enfoncer. Elle ne céda pas. Agacé, je me saisis de la poignée pour l'actionner. Un cliquetis indiquant qu'elle n'était verrouillée puis elle fut poussée avec hargne.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Kyoya Kudo

Messages : 18


Feuille de l'esprit
REIATSU:
700/10000  (700/10000)
REIRYOKU: 5391
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: Voyage Initiatique Lun 26 Nov - 23:11




Voyage initiatique - Toby


- Alors, tu croyais te barrer com... Un vieux ?

Un vieux. Assis à sa table en train de manger une pomme avec les dents qui lui restaient, la peau flétrie il eut d'abord l'air interloqué puis ses sourcils blancs se froncèrent alors qu'il lâchait la pomme pour abattre avec violence ses mains sur la table en se levant.

- Jeune impertinent, qu'est-ce qui te permet d'entrer chez les autres sans frapper ? Je ne suis plus dans la fleur de l'âge mais...

- La ferme !

Sur mon visage transparaissait la fureur et l'incompréhension totale dans laquelle j'étais. Dans ma colère, je fis valdinguer un pot grisâtre avec des motifs blancs en forme de flocons de neige dans lequel était entreposé des fleurs, le brisant en mille morceaux près de la table à laquelle était assis le vieil homme. Celui-ci s'arrêta net et fit un lent mouvement de recul, l'air complètement paniqué. Là j'entendis un claquement en provenance de la pièce voisine puis des pas précipités suivis d'un cri aigu :

- Qui te permet de t'en prendre à Oji-san !

Un garçon qui dépassait pas les douze ans, modestement vêtu, les yeux émeraudes, le bras élancé vers moi, le doigt me désignant. C'était lui. Je le reconnaissais, malgré que je ne l'avais aperçu que de loin, c'était celui qui s'était enfui à dos de sanglier, mon sac sur son dos. Mais un simple instant après avoir prononcé ces mots intrépides, il reculait déjà, l'air totalement paniqué à son tour, complètement déstabilisé.

- Rends moi mon sac.

Le ton était sec, mais moins violent. Le simple fait qu'il s'agisse d'un gamin m'avait fait perdre tout intérêt envers lui ou le simple fait de lui coller une correction. Attaquer une personne aussi vulnérable ne m'intéressait pas. De même pour le vieux.

- Toby, tu n'as quand même pas encore...

- Bouge-toi le cul bordel !

Je vociférais, je pestais, je ne savais même plus ce que je pouvais faire pour me retenir de pulvériser les quelques seuls objets présents dans la pièce, un mobilier bien modeste, mais déjà bien plus que je n'avais jamais eu la chance d'avoir. Toby se leva avec précipitation puis commença à courir pour mieux... Se ramasser la gueule par terre en se déplaçant trop vite. Quelques instants après, après quelques plaintes il se relevait puis m'apportait ce qu'il m'avait dérobé.

- La prochaine fois, je te pulvériserai, rappelles-toi en.

Puis je fis vite volte face avant de quitter la pièce sans même leur accorder un nouveau regard.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Kyoya Kudo

Messages : 18


Feuille de l'esprit
REIATSU:
700/10000  (700/10000)
REIRYOKU: 5391
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: Voyage Initiatique Mar 27 Nov - 20:44




Voyage initiatique - Rodéo


Putain, ce morveux m'avait fait perdre du temps. Et comment je pourrais le rattraper ?! J'entendis le grommellement de ce sanglier et j'eus une idée complètement démoniaque pour à la fois me venger quand même du voleur et faire route bien plus vite. Après avoir ôté la corde de la patte du sanglier, je me mis sur son dos tout comme l'avait fait le gosse précédemment puis celui-ci, apparemment ravi d'être "libre" partit à toute allure avec désinvolture, ne me laissant qu'à peine le temps de m'agripper à ses défenses pour ne pas être éjecté.

Fort heureusement, il fit route dans la direction que j'empruntais. Il se déplaçait avec agilité, refaisait le chemin que j'avais pris presque une demi heure à parcourir en à peine quelques minutes puis continua sa course toujours dans la direction que je souhaitais emprunter. Sa course était toujours aussi effrénée, il s'agitait, remuait en tous sens, tentant de se débarrasser de moi en pleine course mais je tenais toujours bon, parcourant toujours plus de distance puis en désespoir de cause, il freina pour tenter de me faire lâcher.

La bête se stoppa puis claqua ses pattes arrière contre le sol avant de les soulever, redressant son derrière pour tenter de me faire perdre équilibre, mais mes réflexes me permirent de lâcher ses défenses pour enrouler mes bras au niveau de sa gorge. L'animal sembla souffrir et stoppa son mouvement avant de reposer ses pattes arrière contre le sol qui semblèrent même peiner à continuer à tenir le poids suite à la strangulation imprévue.

La monture sembla se résigner et commença même à obéir à mes mouvements lorsque je me saisis à nouveau de ses défenses pour le diriger. Elle ne semblait pas apprécier le geste, remuant encore parfois suite à celui-ci mais ne persista pas à tenter de m'éjecter de toutes ses forces, craignant une nouvelle étreinte qui pourrait cette fois lui être fatale. La satisfaction et la suffisance se lisaient sur mon visage alors que j'avais déjà parcouru un quart du chemin qui me séparait de la porte.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Kyoya Kudo

Messages : 18


Feuille de l'esprit
REIATSU:
700/10000  (700/10000)
REIRYOKU: 5391
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: Voyage Initiatique Mer 28 Nov - 21:22




Voyage initiatique - Nuit d'écriture


Le sanglier continua sa course pendant quelques heures. Parfois je faisais halte et lui permettais de se reposer quelques minutes et j'en profitais soit pour boire, soit pour un petit casse croûte. Les quartiers que j'avais pu traverser étaient déjà bien différents de ce dans quoi j'avais pu vivre auparavant. Les habitations semblaient à peu près semblables à là où j'avais rencontré Toby, le voleur auquel j'avais volé à mon tour son sanglier après avoir récupéré mes affaires.

Il ne me restait déjà plus qu'une trentaine de quartiers à traverser et la nuit tomba, me contraignant à stopper à nouveau à cause de l'obscurité, me permettant de me reposer. J'eus la bonne idée d'attacher à nouveau le sanglier : il ne manquerait plus qu'il s'échappe après tout ce chemin. Evidemment, tous ces nobles complètement snobs du Sereitei ne pouvaient pas avoir eu la présence d'esprit de transporter les aspirants Shinigami à la porte. Ceux situés dans les quartiers les plus éloignés ? Qu'est-ce qu'ils en avaient à faire là bas qu'ils devraient traverser plus de 70 quartiers ?

Je le savais, la tâche la plus pénible m'attendait : la rédaction de la lettre que je devrais donner au recruteur si jamais je souhaitais pouvoir intégrer l'académie. Une lettre de motivation ? Non mais ces snobs ils croyaient qu'au Rukongai on apprenait à lire et écrire correctement ?  Évidemment que non. Heureusement mes parents n'étaient pas nés directement à la Soul Society mais s'y étaient réincarnés suite à leur mort dans le monde des humains... Donc ils savaient lire et écrire et me l'avaient appris. Mais franchement, pensaient-ils une seule seconde au fait que dans les quartiers pauvres c'était sûrement l'une des choses les plus rares quelqu'un qui ne soit pas illettré ?

La rédaction fut compliquée. Déjà, je trouvais pas des mots qui conviendraient à ces péteux mais en plus j'avais pas la moindre idée de quel contenu devait avoir une lettre de motivation. Après quelques heures d'essais, à me creuser les méninges à chercher les bons mots, je fus forcé de faire un constat : j'en étais incapable. Résigné, j'écrivis quelques lignes simples, directes, franches et manquant totalement de distinction et respect qui expliquaient pourquoi je souhaitais être Shinigami.

Ils s'en contenteraient. De toutes les façons, je ne leur en laisserais pas le choix. Si la lettre ne serait pas du goût de l'examinateur, chose dont j'étais à peu près certain alors je le forcerais au constat que je suis l'homme qui leur faut. Il me suffirait de leur montrer mon Reiatsu et ma force. Le Gotei 13 étant une force militaire, ce serait un argument largement suffisant à me faire recruter. Je m'assoupis suite à la rédaction : une longue journée m'attendrait demain.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Kyoya Kudo

Messages : 18


Feuille de l'esprit
REIATSU:
700/10000  (700/10000)
REIRYOKU: 5391
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: Voyage Initiatique Jeu 29 Nov - 20:32




Voyage initiatique - Shuwaimon


Le lendemain matin, je pus reprendre la route après avoir détaché le sanglier qui semblait toujours assoupi. Une fois libre, celui-ci était toujours inerte. Quelques instants suffirent à peine à ce que je m'agace de l'inactivité de la bête :

- Debout !

Aucune réponse. Plusieurs fois je répétais mes cris, mais la bête ne réagissait absolument pas. Elle était comme morte... Mais il en était hors de question. BAM ! Un bon coup de pied dans le flanc gauche pour réveiller le sanglier. Sans succès. Je pestais, m'agaçais encore davantage suite à ce nouvel échec, me contraignant à vérifier si elle était vivante. Je dus m'accroupir pour vérifier sa respiration. Le sanglier respirait toujours. Il dormait. Sérieusement, même un coup de pied avait pas suffit à le réveiller. Alors je dus réitérer l'opération.

Cette fois, la bête poussa un râle de souffrance et se leva. Le sanglier aurait probablement bien souhaité m'échapper... Mais je fus sur son dos avant qu'il ne tenta de prendre la fuite, le contraignant une fois de plus à suivre les directions vers lesquelles je le dirigeais avec ses défenses. Parfois l'animal tentait encore de m'expulser de son dos mais globalement, il comprenait toujours qu'il souffrirait à nouveau s'il retentait une manœuvre aussi radicale que celle de la veille.

La traversée des quartiers me sembla longue et lourde en particulier à cause du fait que je n'y découvrais progressivement que davantage de choses auxquelles je n'avais jamais pu avoir le droit. Ce n'était toujours pas le luxe, réservé à ces snobs de nobles terrés dans le Sereitei, mais on était loin des lieux délabrés dans lesquels j'avais pu vivre.

Et enfin, ma destination : la porte Sud, le Shuwaimon. Je n'avais plus de raison de contraindre le sanglier à me conduire alors... Je pris enfin la décision de le relâcher. Celui-ci entama une course dans la direction opposée. Peu importe s'il décidait de profiter de sa liberté nouvelle ou même s'il décidait de revenir à sa famille, cela n'avait plus la moindre importance pour moi.

Là, je fis la rencontre d'un des quatre membres des illustres gardiens de portes... Ainsi qu'une femme aux cheveux noirs, enroulés en un chignon,  attachés grâce à une fine épingle à cheveux écarlate. Ses yeux plissés derrière ses lunettes semblaient m'analyser de la tête au pied et me scanner dans mes moindres recoins. Un imposant bouquin à la main, elle l'ouvrit et m'envoya d'un ton sec :

- Je présume que vous êtes venu demander un rendez-vous avec un recruteur de l'académie ?

J'acquiesçai puis elle me posa de nombreuses questions toutes aussi ennuyeuses les unes que les autres. Elle collectait toutes les informations les plus classiques qu'on pourrait demander à quelqu'un : nom, âge, taille, poids etc. Puis après cette série de questions, elle me demanda si j'avais rédigé la lettre de motivation et me l'arracha quasiment des mains avant de tourner les talons et disparaître derrière la porte après que le gardien la lui eut ouverte. Le ciel était à son crépuscule : sa journée était terminée, tout comme la mienne.

Revenir en haut Aller en bas


avatar
Maître du Jeu

Messages : 166


MessageSujet: Re: Voyage Initiatique Ven 30 Nov - 13:10




Rôliste : Kyoya Kudo

Récompense générale


Reiatsu de base pour le RP :
50

Reiatsu construction:
47/50

Reiatsu cohérence:
50/50

Reiatsu longueur :
36/50


Reiryoku :
50/500


Bonus/Malus

Bonus :
Commencement = 12 Reiryoku et 45 Reiatsu


Comme tu na pas de de Zanpakuto, tu reste bloquer a 700 Reiatsu.

Total Reiatsu 228 0 et Reiryoku 72


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Voyage Initiatique

Revenir en haut Aller en bas
Voyage InitiatiqueVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires-
» Les gens du voyage
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» La fin d'un voyage [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Soul Of Eternity :: Soul Society :: Rukongai :: Sud-