Partagez|
Fan fiction : Bleach GoboshiVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Siège de la Division 2

avatar
Ryougi Kyoko

Messages : 26


Feuille de l'esprit
REIATSU:
4773/10000  (4773/10000)
REIRYOKU: 782
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Fan fiction : Bleach Goboshi Mer 5 Déc - 13:38

Post réservé

=> Ici, je mettrais le résumé des infos acquises sur les persos et des résumés des événements majeurs.
Revenir en haut Aller en bas

Siège de la Division 2

avatar
Ryougi Kyoko

Messages : 26


Feuille de l'esprit
REIATSU:
4773/10000  (4773/10000)
REIRYOKU: 782
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Re: Fan fiction : Bleach Goboshi Mer 5 Déc - 13:45

Chapitre 0 : Prologue

Cette histoire se déroule à une époque différente de celle du contexte du manga, elle ne prend en aucun cas compte des événements de l'anime, que se soit les fillers, les hors-séries ou même les films. Il se pourrait que beaucoup de personnage que vous connaissiez ne soient pas présent, un partit pris volontaire due à l'ancienneté de cette fiction qui, je l'espère, vous plaira tout de même. Bonne lecture.


Ce jour-là, à la Soul Society, un homme de grande stature, portant fièrement son haori par dessus son Shihakushou, flanqué de deux autres Shinigami de sexe féminin, juste derrière lui, le suivant avec elles aussi, une fierté manifeste affichée sur le visage, avait les yeux bleu et une chevelure mi-longue brune, désordonnée et, une musculature très impressionnante, sa seule largeurs suffisait à éclipser les deux femmes, à la vue de tout ceux qui le voyais arrivé de face, marchant droit devant lui, dans les quartiers récemment rénovés menant au QG de la cinquième division.

« Bonjour capitaine... »
« Capitaine Isayama... »
« Taisho ! »

Furent les mots qui revinrent le plus, une fois arrivé, son troisième siège et sa vice-capitaine, n'étaient pas surpris de voir à quel point il était apprécié et sa récente promotion, n'avait fait qu'accentuer ce fait. Pour y mettre les formes, il demanda à ce que la totalité de ses hommes soient réunis dans le dojo où il fera un discours sans doute, très inspiré, comme il en avait l'habitude.

« Mes chers camarades... Me voici affublé de ce haori blanc signifiant tant pour nous. C'est la fin de la disgrâce, de la réputation salie et de l'humiliation dont à souffert notre division. Ensemble, nous restaurerons la confiance et la coopération entre nous et avec les autres divisions ! »

Chaque individu présent l'écoutait avec intérêt, personne ne le coupa, pas même pour applaudir, jusqu'à la dernière minute du moins. Ce qu'il fallait savoir, à cet instant précis, c'est que la cinquième a beaucoup souffert d'une précédente trahison de la part de son dirigeant et que les hauts faits accomplis par Isayama Kano il y a trois ans, dans le Hueco Mundo lui ont valu une montée en grade fulgurante et un entraînement drastique au vue d'obtenir le Bankai : seule obligation qui lui restait à acquérir pour obtenir le poste. Il avait une vision précise de ce qu'il voulait faire et chacun de ses hommes y croyais dur comme fer !

Mais de toutes les personnes pour qui il avait à cœur d'être une source d'inspiration il y en avait pas de plus importante que celle qui se trouvais juste sous ses yeux et qu'il ne lâcha pas du regard de tout le discours, une fillette de trois ans, dans les bras d'un autre capitaine, venu pour l'occasion, afin de veiller sur elle. Une fois les obligations accomplies et après avoir répondu aux questions et serré quelque main, notre capitaine nouvellement promu se dirigea vers son collègue ou plutôt, sa collègue. Une femme mûre en apparence, aux cheveux blancs, coupé au bol, aux yeux argentés éclatant, tenant la fillette dans ses bras. Le capitaine Hijiri faisait au moins deux têtes de moins que son collègue et ce, pour la bonne raison qu'elle était calfeutrée dans un siège doté de roue... Paralysée des jambes, cette dernière n'avait d'autre choix que de restée ainsi.

« Toujours pas soignée, Sonohara ? »
« Non, malheureusement, je n'ai pas encore atteint mon but »
« Dommage... Tu gagnerais certainement quelques centimètres ! »
« Ce genre de provocation ne marche plus, jeune homme. Maintenant, tu devrait te comporter comme ton rang l'exige ! »
« Haha... Je m'y emploierais. Par contre, toi, tu as encore grandit, hein ? Misako ? »
« Papa ! T'es capitaine ! »
« Il semblerais, ma chérie ! Tu va voir comment papa va rendre les gens heureux ! *smile* »
« OUAAAIIIIIIS !!! »
« Huhu ! »

La petite Misako était certes très jeune, mais son développement intellectuel et son potentiel grandissait à un rythme effréné, ce qui intéressait tout particulièrement sa marraine, le capitaine Hijiri Sonohara, plus ancienne amie et plus grand soutient de Kano lors de sa démarche de promotion.

Tout se passait parfaitement bien et ce, pour les quinze années à venir, un soir, des bruits de luttes alertèrent les soldats de la cinquième division, lorsqu'ils arrivèrent dans les quartiers privés du capitaine, ils le trouvèrent étendu sur son futon, il avait été massacré, littéralement, poignardé à de si nombreuses reprises qu'il s'était vidé de tout son sang, son Reaitsu ne pouvait pas être reconstitué... C'était trop tard. C'est précisément ici, que le prologue prend fin, nous allons suivre l'histoire de Misako, ayant bien grandie, qui a à cœur de trouver l'assassin de son père et s'en venger. Elle sera, pour cela, soutenue par tous les anciens amis de son père !



EDIT : possibilité de modifier le chapitre à tout moment suivant vos commentaires et retours sur le discord. Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
Fan fiction : Bleach GoboshiVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires-
» [3ème année et +] #Cours 1# Le sortilège de stupéfiction
» Bleach et Naruto les films
» PEtite fiction de Punxy pour les fans de Green Day ^^
» Rpg bleach
» [Partenaire officiel] [Forum RPG] Bleach - Shinigami Age

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Soul Of Eternity :: HORS SÉRIE :: Fan fiction-