Partagez|
Wild Eyes. [PV: Marek]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Capitaine de la Division 10

avatar
Rheena Azell

Age : 26
Messages : 35

Avatar : Frapper Marek " Kenpachi " Khonsou.


Feuille de l'esprit
Level: 74
XP:
2727/11600  (2727/11600)
Etat actuel: Vivante

MessageSujet: Wild Eyes. [PV: Marek] Dim 22 Nov - 17:03

WILD EYES .

Je m'appelle Rheena Azell
Et je suis la femme la plus puissante de la Soul Society
A 22 ans, j'ai vue mon père se faire tuer par un être inimaginable
J'ai combattue et j'ai honorée sa mémoire
Aux yeux du monde des âmes,
Je suis le nouveau capitaine de la dixième division
.. Et j’œuvre dans un seul but : aider la Soul Society à se remettre de la guerre
Mais pour réussir, je dois prendre le pas sur mes maux
Pour honorer la mémoire de ma famille,
Je dois devenir quelqu'un d'autre.
Je dois devenir quelque chose d'autre.
 

    Aujourd'hui, Rheena ne portait pas son shihakusho. Comme bustier, elle s'était entourée d'épais bandages, car ses blessures de guerres ne s'étaient pas encore résorbées, et certainement devra-t-elle les porter encore quelques temps. Son bas, rouge, évoquait l'apparence d'un hakama, néanmoins bien moins ample. Seul son haori de capitaine couvrait ses épaules encore égratignées, et bien trop basses pour soutenir l'allure digne de celle d'un Taisho. Comme chaque matin, Rheena faisait le tour de ses quartiers. Elle voyait ses hommes patrouiller et d'autres partir en mission. Personne ne savait encore que les traumatismes de la jeune femme l'avait beaucoup affaiblie, et encore en ce moment, elle cherchait à s'en remettre. A chaque battement de paupières, elle revoyait de terrifiantes images, celles d'un ciel cendré et enfumé, sans soleil, puis ces murs tâchés de sang. La Soul Society se reconstruisait encore au même rythme que ses âmes encore essoufflées et profondément marquées par les pertes de leurs proches. Assise face à son bureau, Rheena allait devoir traiter de nombreux documents.
    Beaucoup de rapports étaient tombés au sein de la division chargée de l'organisation militaire, tactique et stratégique du Seireitei. Même si la guerre fut remportée, chaque armée était en sous-effectif, et il fallait fonder une nouvelle hiérarchie. Il y avait peu d'hommes et trop peu de Taisho pour tous les diriger. Alors, des heures durant, la Kami de la Mort traitait chaque rapport établis après la guerre, et rédigeait de nombreuses thèses en conséquence, car peut-être sera-t-elle bientôt amenée à diriger les troupes vers de nouveaux combats.Après le temps de midi que Rheena avait passée en mangeant des natos tout en achevant ses travaux, elle demanda la présence d'un messager de la Cour. Elle rassembla ses écrits pour les lui confier.

    « Transmettez dans la demi-heure l'ensemble de ces documents à chaque Taisho, s'il vous plaît... » Ordonna-t-elle calmement, pleinement dévouée à son travail.

    Rheena continuait de travailler. Des heures durant, elle vit des officiers, des messagers lui apporter de nouveaux rapports, et elle dû confier de nouvelles missions. Ravie de se consacrer à différentes tâches liées à son grade de capitaine, elle avait presque oublier cette pesante douleur qu'elle ressentait perpétuellement, depuis son réveil. Si ses pouvoirs ne lui étaient pas totalement revenus, elle n'avait pas perdu ni de son intellect, ni de sa capacité à demeurer d'un calme parfait. En effet, la Taisho avait une connaissance parfaite des différentes tactiques militaires possibles, si bien qu'il lui était aisé d'en détailler les nombreuses phases : la Soul Society allait adaptée une défense en profondeur, visant à répondre à des offensives massives sur de larges proportions de chaque front. Cette stratégie s'appuiera sur l'économie et la concentration des forces.

    Puisque le Seireitei avait subit de nombreux dégats, il fallait également songer à l'aménagement des premières et dernières lignes en cas de nouvelle invasion. De ce fait, lorsque d'éventuelles offensives se produiront, les troupes de lignes reculerons en bon ordre sur des positions pré-préparées, tout en ralentissant l'ennemi. Les places fortes auront alors un autre rôle : ralentir la progression pour donner à la Cour le temps de diriger les réserves sur le secteur du front attaqué, et canaliser l'attaque ennemie vers les points où le défenseur qui a concentré d'avantage ses troupes, commencera la contre-attaque. Lorsque les pointes ennemies seront visibles et lorsque les troupes seront rassemblées, le Seireitei pourra prononcer une contre-offensive, pointe après pointe, avec le maximum de ses réserves dans le but d'obtenir un rapport de force favorable sur la zone de combat, pendant que le reste des unités ennemis stagneront.
    Ce fut sur ces idées que Rheena venait tout juste de terminer ses derniers écrits. Lâchant sa plume et se penchant contre le dossier de sa chaise, elle expira de soulagement. Agitant ses bras pour se dégourdir, elle se leva, enthousiaste à l'idée de pouvoir se détendre après avoir bien travaillée. Le temps était bon, et en milieu d'après-midi, la jeune femme sillonnait tranquillement les allées du secteur sud-ouest. Lorsqu'elle était partie de la caserne, elle avait prit soin de demander à l'un de ses gradés de poursuivre l'étude des rapports ainsi que la répartition des missions. Sans doute vivifiée par un sentiment d'accomplissement, elle se montrait souriante.

    Bien que pour le moment privée de toutes ses facultés, elle était tout de même satisfaite d'avoir pu aujourd'hui, établir des plans qui pourront sans aucun doute offrir de nouvelles perspectives au Seireitei. De nombreux artisans travaillaient pour reconstruire, briques par briques, la moindre architecture détruite pendant la guerre. Les âmes qu'elle croisait semblaient intimidées par sa présence, et semblaient également rassurées de voir qu'un nouveau Taisho, cette fois digne de confiance, dirigeait une division qui reprenait de sa force.
    Lors de son combat contre Gunsei Tururen, Rheena avait une nouvelle fois prouvée son allégeance, mais plus que tout, une force de caractère qui lui avait permise de vaincre un ennemi qui était certainement plus puissant qu'elle. Néanmoins, avec toutes ses hantises et toutes ses blessures, il était évident qu'elle ne pourra plus retourner au front avant quelques temps. Il lui faudra probablement reprendre les entraînements, et reprendre l'habitude de manier son Zanpakuto.

    Aujourd'hui peu encline à désirer des échanges au sabre, elle espérait rencontrer un peu de soutien, rencontrer l'un de ses pairs car depuis cette dernière tragédie, elle ne put rencontrer personne. Eprouvant un sentiment de solitude lui faisant rappeler d'atroces souffrances durant ses longues semaines à l'hôpital, son sourire s'était peu à peu résorbé. La belle âme explorait alors, songeuse, les allées en construction, regardait le ciel chaud et limpide d'aujourd'hui, jusqu'à maladroitement heurter un passant. Elle se hâta de s'excuser de sa maladresse, sans réellement porter une grande attention à l'identité de l'âme qu'elle venait de croiser, car encore étourdie :

    « Excusez-moi... j'espère ne pas vous avoir brusqué. »




Rheena's Theme : Crushed
Resolution Theme : Something to fight for
Battle Theme : Legion
« 'Cause i'm happy ! » : Blow !
Sadness Theme : Nothing else matters


Dernière édition par Rheena Azell le Dim 22 Nov - 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Capitaine de la Division 11

avatar
Marek Khonsou

Age : 24
Messages : 53

Avatar : Capitaine Tyranique

Sanctions : Ban Def


Feuille de l'esprit
Level: 71
XP:
8929/10400  (8929/10400)
Etat actuel: Vivant

MessageSujet: Re: Wild Eyes. [PV: Marek] Dim 22 Nov - 18:28

Ce jour-là, toujours autant de boulot, de très nombreuse division a géré... J'étais encore pensif de ma précédente rencontre avec la Seconda Espada... J'avais été forcé d'exécuter son Fraccion, mais je n'avais pas réussi a découvrir quel était son objectif, jusqu'à présent tous les Espada s'était tenu assez tranquille.

Je devais trouver un moyen d'en découvrir plus, si les Arrancar se mettent à bouger, je devrais trouver un moyen de faire face... Nous étions en position de faiblesse, beaucoup de capitaines avait perdu la vie et nous commençons à peine a nous renforcer... Il semblait logique que nous soyons une cible de choix en ce moment. La soul Society n'a pas était dans une positions aussi délicate depuis bien longtemps, alors que je n'avais pas d'autre choix que de mobiliser la troisième division au complet afin d'assuré la sécurité du monde terrestre en cas d'attaque.

Leurs missions étaient simple, la traque et l'éradication de la menace, cependant, nous devions rester sur la défensive et cette situation ne me plaisais pas du tout. Cependant, je gardé mon sang-froid et me montrer patient, parmi l'éradication, j'avais ordonné l'infiltration de certain Shinigami de la seconde division qui devait capturer des Hollows dans le plus grand secret, la plus petite information pouvait être de la plus grande aide.

La seconde division était les services secrets de la SS, il était temps pour eux de se montrer a la hauteur de la réputation, je ne compter pas pardonner la moindre erreur susceptible de trahir la mission, la traque massive avait pour but de n'être qu'une diversion et bien évidemment un sort de Kido lancé par le corps nécromantien lié la langue de tous ceux qui avaient été envoyer sur le terrain, je ne compter rien laisser au hasard.

Je continuais mon travail durant de longues heures, je réfléchissais également au propose a Kioku... Pourquoi toutes ses questions lors du thé ? Pour chercher a vouloir me faire avoir de la pitié pour un autre être... Cela n'était peut-être que mon imagination, mais j’espère qu'il ne chercher pas a protéger une menace... Tout aller de travers en ce moment, il ne fallait pas que les capitaines commencent a n'en faire qu'a leur tête ou alors, je devrais m'en occuper.

Je me levai, j'avais surement trop travailler, peut-être était-je trop méfiant... Je partis me balader dans les couloirs de l'extérieur, je devais souffler un peu, toujours vêtu de la même façon, je demeuré pensif, l'époque où je pouvais me contenter esclavagé mes lieutenants me manquer.

Cependant, toujours aussi calme... Toujours aussi inexpressif, je devais savoir sur quel capitaine je pouvais compter... Tsunemistu et tout sauf un homme de confiance... Kioku me cache quelque chose, je ne sais juste pas encore quoi... Il ne restait plus grand monde, pourtant, c'est là que je me fis bousculer... Tient, je la regarde d'un air calme avant d'ouvrir la bouche :

-... Rheena-Taicho... Voyez-vous ça... Votre présence nous a manqué lors du thé entre des capitaines, je suppose que vous blessure ont commencé à se refermer n'est-ce pas ?

Pas la moindre chaleur ne se dégager de mes mots, mon regard de glace ne montrer aucune forme de sympathie, je ne savais pas encore l'ampleur des blessures de la femme capitaine, et à vrai dire, je n'y accorde pas grande importance. Je demeuré face a elle, je ne tarderais pas à entendre ses mots.